Magazine Culture

Le Grand-Duc

Publié le 12 février 2013 par Legraoully @legraoully

media_xl_3581450

J’écoute attentivement de derrière le grillage

La bourrasque souffler à différents octaves

A travers une flûte barbare sculptée de somptueux ramages

Sa symphonie censée de sa voix du suave.

Les feuilles crissent, volent, s’entrechoquent, s’effritent et crac !

Les fils électriques claquent cloquent

Patatrac !

Ça claque comme le fouet d’une malicieuse !

Comme celui d’une heureuse amante aimante dont on n’aurait pas eu tout de suite la claque.

Les grilles blanches de la petite entrée

Forgées dans un métal aussi lourd que la plume

Eternuent à plusieurs reprises contre les murets

A intervalles réguliers comme elles ont en coutume

Fières comme des sosies de princesses gâtées.

Au micro de cet’ turne

Causent tous les nocturnes du feuillage d’en face

Qui se cachent à tire d’aile subrepticement dans les ombres chinoises

Et passent d’une place à l’autre et l’autre passe

Cinq places au d’ssus rempli d’ivresse

Hurlant à pleins poumons d’une belle grivoise

A ses congénères qu’il va encore monter plus haut

Qu’il va partir se trouver une falaise et un joli p’tit point d’eau

Qu’il va tourner grand-duc

Qu’il ne craint plus ni les aubes ni les phares des voitures

Que la lutte a payé bien qu’elle semble souvent caduque…

Il parle, il s’accapare, il voltige et il s’abjure

Un court moment avant de retomber dans les affres de la roture.

Share

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Legraoully 29555 partages Voir son profil
Voir son blog