Magazine France

Le Pontificat inutile

Publié le 12 février 2013 par Bravepatrie

Décevant jusque dans son départ, Benoit le Pusillanime aura douché avec une constance rare la majorité des espoirs placés en lui par les catholiques et autres hommes de bonne volonté.

Son élection présageait pourtant des lendemains qui chantent pour l’Église de la Vraie Foi et des Vraies Valeurs. Théologien de haut vol, germanique intransigeant, traditionaliste tant espéré après le show-man sénile tant adulé…

Constamment malmené par des médias incapables de voir que Joseph Ratzinger nous la jouait à la Pétain [1] et qu’en cela, il prenait le contre-pied du Pape « pas In », « très vilain parce que pas cool » ou « super réac’ parce que refusant de reconnaître à quel point des messieurs qui jouent avec le zizi d’autres messieurs c’est fun » qu’un grand nombre de journaux français avait décrit en 2005.

Certes, Benoit XVI n’a rien lâché sur le célibat des prêtres ou le mariage zoophile mais par la Très Sainte Cour Céleste, c’était bien le minimum syndical !

Gaucho subito !

Soliloquer trop longuement sur ce pontificat inutile à la réalisation d’une société nettoyée de toutes ses impuretés serait faire trop d’honneur à celui-là même qui de phare de la Vraie Foi s’est fait le fossoyeur actif de la confiance dont nous l’avions gratifié. Dresser la liste de ses principales trahisons rappellera l’importance du discernement dont journalistes et patriotes-citoyens doivent s’armer constamment…

Très probablement tourmenté par un sentiment de culpabilité typique des Allemands d’aujourd’hui, Benoit XVI a dépensé une énergie inquiétante au rapprochement avec les communautés déicides.

Tiède parmi les tièdes, il a créé une attente sans nom en tendant la main à nos amis intégristes de la Fraternité de Saint Pie X pour finalement ne pas les réintégrer.

Est-il besoin enfin de revenir sur les autres actions gauchisantes du Pape de la honte ? Infâme défenseur de l’immigration de masse en Occident, publiciste démagogue d’affaires anodines de rapprochement entre prêtres et enfants au détriment de l’image de la Sainte Église…

Vraiment, nous en viendrions presque à souhaiter que le vœu pieu des opinions mainstream se réalise : élisez-nous donc un gros nègre bien crossé, un burrito mitré ou un Viêt à barrette ; une pluie de sperme rose inondera alors la place Saint Pierre et toutes les rédactions… avant que Sa Sainteté vous la mette bien au fond, en restaurant sévèrement les Vraies Valeurs.

Sans faire semblant cette fois.

P.-S.

Notre reconnaissance émue à notre vaticaniste en résidence, Monsieur Hubert-Aymeric Pynchon, pour sa relecture lucide et ses conseils avisés, ainsi qu’à la courageuse éminence grise qui a su empêcher Benoit XVI d’abdiquer par un twitt en latin...

Notes

[1] Le Maréchal, comme il s’en expliqua lors du procès inique qui vit ce héros national condamné à mort, avait adopté la stratégie de la résistance cachée. Faire semblant de collaborer avec l’Occupant pour mieux le combattre en secret.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bravepatrie 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte