Magazine Blog

Virtuose Marketing devient un blog COPYLEFT

Publié le 12 février 2013 par Virtuosemarket @virtuosemarket

Les articles dont je suis explicitement l’auteur sur Virtuose Marketing sont maintenant en copyleft.

Cela signifie que vous êtes libre de les copier, les transformer et les redistribuer comme bon vous semble, selon les termes de la Licence Art Libre (à lire svp)

Vous pouvez diffuser librement les copies (conformes ou modifiées) de mes articles, quel que soit le support, quel que soit le lieu, à titre onéreux ou gratuit.

Vous n’avez pas besoin de me prévenir. Ni de demander une quelconque permission. Elle vous est d’avance accordée ;)

Pourquoi avoir mis mes articles en copyleft et avoir adopté la Licence Art Libre ?

Je vous dis tout :

copyleft, blog copyleft

Ce blog est copyleft

C’était la suite logique

Je crois que c’était la suite logique de l’esprit de partage que j’essaie de développer sur Virtuose Marketing.

Je crois que la licence libre est la meilleure façon d’encourager le partage et de favoriser la créativité. L’explosion de l’Open Source le prouve (WordPress serait-il devenu ce qu’il est aujourd’hui s’il n’avait pas été en Open Source ?)

Je crois également que toute création intellectuelle devrait se libérer des entraves du copyright. Parce que le copyright ne sert que l’industrie, non la culture.

Et parce que j’ai la conviction que la culture ne peut fleurir que dans le partage. Et qu’à trop vouloir emmurer le partage, on empêche justement la culture de s’épanouir.

D’où la nécessité de créer une culture libre que chacun pourrait se réapproprier. Un matériel, une ressource, dont chacun pourrait se servir pour créer du nouveau.

C’est d’ailleurs ce que font les artistes et les inventeurs depuis l’aube de l’humanité. Ils copient, modifient et améliorent ce qui existe déjà, et en font de nouvelles créations. Elles ont façonné notre monde.

Si quelqu’un s’approprie mon travail, l’améliore et en fait quelque chose de nouveau, de beau, de grand, d’utile, alors j’en serais fier. Et tout le monde sera gagnant.

Arrivé ici, vous devez vous poser pas mal de questions, pas vrai ?

Je tente d’en anticiper quelques-unes, et d’y répondre…

« N’as-tu pas peur d’encourager la copie et le plagiat, et que cela te cause du tort ? »

Sur Internet, il est impossible d’empêcher la copie. Autant l’autoriser.

Cory Doctorow, auteur de SF et du blog Boing Boing, en disait d’ailleurs :

« Si demain l’on mettait fin à la copie sur Internet, on mettrait également fin à la culture sur Internet. Sans sa mine de vidéos considérées en infraction, YouTube disparaîtrait ; sans ses petits avatars et ses passionnants extraits de livres, d’articles et de blogs, LiveJournal passerait l’arme à gauche. »

Toutes les créations de Cory Doctorow sont d’ailleurs en copyleft. Même ses livres.

De même, je pense que le principal problème des écrivains et des blogueurs n’est pas le plagiat. Leur principal problème, c’est de rester inconnus, anonymes. Et j’ai la conviction que le copyleft est la solution idéale pour sortir de l’ombre. Et pour voir ses oeuvres diffusées.

Leo Babauta en est un autre merveilleux exemple.

Son blog, Zen Habits est en copyleft. Cela a permis à Olivier Roland de créer son blog Habitudes Zen dans lequel il publie les traductions des articles de Leo Babauta. Permettant à ce dernier de se faire connaître auprès des Français qui ne comprennent pas l’anglais.

Bref, je crois que la copie n’est pas un frein, mais un levier.

D’ailleurs, n’est-ce pas à permettant à quiconque de copier illégalement Windows que Bill Gates l’a fait connaître et adopté de tous ? ;)

« N’as-tu pas peur d’être pénalisé par Google ? »

Google n’est PAS mon Dieu !

J’ai toujours délaissé le référencement et cela n’a pas empêché Virtuose Marketing de se faire connaître.

Je préfère agir pour plaire à mes lecteurs, non pour plaire à un robot. Je préfère privilégier l’humain. Et jusqu’à présent, cela m’a été bénéfique.

Vous me direz que j’ai annoncé dans mon article anniversaire que j’allais m’initier au SEO ? C’est vrai, mais plus par défi que par besoin.

Et puis, reprenons l’exemple de Zen Habits

Ce blog est en copyleft depuis des années. Il est pourtant l’un des 50 blogs les plus lus au monde !

Comme je l’ai dit, je préfère privilégier l’humain. Parce qu’en privilégiant l’humain, on encourage le partage, le bouche à oreille, la recommandation, et on favorise la créativité.

À mes yeux, cela a 1000 fois plus de valeur qu’un positionnement Google.

Un autre exemple : Feu Christian Godefroy a-t-il fait connaître le Club Positif grâce à son référencement Google ? Non. Il l’a fait connaître en privilégiant l’humain, et en encourageant le partage.

PS: N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires. J’y répondrai et ajouterai les plus pertinentes dans l’article.

PPS: Le copyleft s’applique au texte des articles dont je suis explicitement l’auteur (non aux images dont le copyright appartient pour la plupart à fotolia, et non aux articles invités dont le copyright appartient à leurs auteurs.)

IMPORTANT: Merci par avance de lire la Licence Art Libre, et également sa FAQ.

Photo © matitadigitale – Fotolia.com

Google+

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Virtuosemarket 4653 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte