Magazine

Pauvre Victoria

Publié le 12 février 2013 par Fanny Tizon
Oui, ma pauvre, pauvre Victoria.
Je te plains, parce que tu n'as aucune idée de ce qu'il va t'arriver dans quelques mois. Mais bon, il faut dire aussi que tu le cherches bien tu crois pas non?
Quand on est mariée comme tu l'es à un sex-symbol, on ne lui lâche pas les crampons, non. On ne le laisse pas venir s'installer tout seul dans un palace en plein Paris!
Enfin! Victoria, où as tu la tête??
Pourtant tu devrais te douter de ce qu'il va arriver. Il l'a déjà fait. Pourquoi ne le referait-il pas encore une fois?
Parce que si tu crois qu'il va passer ses nuits tout seul dans un grand lit luxueux pendant 5 mois, excuse moi de te le dire Victoria, mais tu rêves debout, perchée sur tes Louboutins!
Tu as décidé de faire ta tête de mule et de rester à Londres plutôt (le chien de Mickey) que d'accompagner David à Paris...
Que reproches tu donc à Paris? C'est beau Paris, à Paris tu serais tellement occupée à écumer les boutiques de l'Avenue Montaigne  que tu ne verrais pas le temps passer!
Et puis à Paris on mange bien et ça, franchement Victoria, tu en as drôlement besoin non? Croissants, chocolatines, baguettes bien croustillantes, fromages qui puent, bon vin... Non vraiment Victoria, j'ai beau chercher je ne vois pas pourquoi tu refuses de venir à Paris!
Dans ces conditions ma chère Victoria, tu ne verras pas d'inconvénients à ce que je m'occupe de David en ton absence d'accord?

La pub, c'est juste pour me faire plaisir... Putain qu'il est beau quand même....

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fanny Tizon 102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte