Magazine Science

Curiosity a réussi son premier forage d’une roche martienne

Publié le 12 février 2013 par Pyxmalion @pyxmalion

Curiosity1stSampleDrilling

Premier forage réussi d’une roche veinée de la région “Yellowknife Bay” sur Mars. Il faut patienter quelques jours les analyses des instruments CheMin et SAM pour découvrir ce qu’elle renferme depuis des milliards d’années.

Depuis son débarquement dans le cratère Gale, le 6 août 2012, au pied du pic central le Mont Sharp/Aeolis (5 500 m. d’altitude), le désormais célèbre rover Curiosity nous a régalé avec de sublimes et détaillés panoramas de son environnement désertique, des “macros” sur des roches qui furent jadis (il y a plusieurs milliards d’années) en contact avec de l’eau liquide, des prélèvements du sol, sans oublier ses autoportraits … Tout cela en l’espace de six mois terrestres, ce qui représente quasiment une saison martienne (orbite de deux ans autour du Soleil) !

InvestigatingCuriosityDrillArea

Le site d’investigation nommé « John Klein » photographié par la camèra du mât (mastcam) – Cliquez pour agrandir (5 Mb)

Au cours du Sol 182 — 182 ème jour martien –, soit le 8 février 2013 sur notre planète, le rover réalisait avec succès son premier forage dans une roche martienne de la région “Yellowknife Bay”. Satisfait, John Grunsfeld, l’un des protagonistes de la mission à la direction de l’agence des missions scientifiques de la NASA déclarait qu’il s’agissait là de “la plus grande étape accomplie par l’équipe de Curiosity depuis son débarquement en août dernier”, un moment très important pour Mars Science Laboratory (MSL). “Le plus avancé des robots [d’exploration] planétaire jamais conçu est maintenant un laboratoire d’analyse [des roches] pleinement opérationnel sur Mars” ajoutait-il.

JohnKleinRock sample1 Curiosity

Après un petit test de sa foreuse quelques jours auparavant, Curiosity a procédé à son premier prélèvement en perçant un trou de 1,6 cm de diamètre pour une profondeur de 6,4 cm dans une roche plate et veinée, loin d’être anodine et nommée “John Klein” en hommage à l’un des managers de la mission (MSL) décédé en 2011. Chargé d’enquêter sur le passé humide de la planète rouge, de rechercher d’éventuelles traces d’habitabilité sur le site choisi du cratère Gale — autrefois envahi par les eaux (combien de temps ?) –, l’échantillon devrait “parler” d’ici quelques jours.

CheMinSAM

Ne sachant pas vraiment quelles types de roches devrait percer Curiosity, les ingénieurs avaient créée pas moins de huit forets différents qui furent testé sur Terre à travers plus de 1 200 trous dans 20 types de roches.

Suivez @MarsCuriosity sur Twitter.

Crédit photo : NASA/JPL-Caltech/MSSS.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pyxmalion 23432 partages Voir son profil
Voir son blog