Magazine

Le chemin de fer anglais (2)

Publié le 12 février 2013 par Espritvagabond
Suite de mes observations sur les gares et les trains en Angleterre (dont on retrouve la première partie ici)...
Le chemin de fer anglais (2)
Le rail permet d'expérimenter toutes sortes de choses, comme ce fut le cas quand j'ai fait le trajet Keighley-Haworth dans un antique train à vapeur du 19e siècle. L'Angleterre peut se vanter d'avoir encore aujourd'hui quelques sections de ces historiques voies et équipements qui sont encore fonctionnels et qui offrent une expérience réellement intéressante à l'amateur de trains! [Haworth].
Le chemin de fer anglais (2)
Je mentionnais que les gares sont souvent sises dans les centre-villes, ce qui est évidemment fort pratique pour le voyageur qui n'a pas de voiture et qui se déplace en transports en commun une fois à destination. Comme on peut le voir sur cette photo, une fois à la gare, les sites d'intérêts sont souvent à portée de vue, comme la cathédrale que l'on voit au fond au centre de cette photo [Lincoln]. Dans ce cas précis, on peut aussi voir que les transports ferroviaires, par beau temps, permettent de réaliser de belles photos.
Le chemin de fer anglais (2)
Ce qui n'est pas nécessairement le cas par mauvais temps, quoique la comparaison puisse être intéressante entre cette photo [Northallerton] et la précédente, puisqu'elles ont été prises à 6 jours d'intervalle seulement. On notera également que dans ce cas, c'est le seul souvenir que j'ai de la gare de Northallerton, puisque je ne m'y suis pas arrêté.
Le chemin de fer anglais (2)
Celle-ci est un peu spéciale, puisqu'elle a été prise alors que je n'avais que quelques minutes entre mes correspondances, entre Édimbourg et Leeds. J'ai laissé mes compagnons de voyage sur le quai, filé prendre quelques photos du centre-ville (de nuit) à proximité immédiate de la gare, songé à capter cette vue de l'intérieur de la gare [Newcastle-Upon-Tyne] puis j'ai couru pour ne pas rater mon train... surtout que j'avais en main les billets de mes compagnons! Je ne savais pas encore, à ce moment, si j'aurais l'occasion de visiter Newcastle-Upon-Tyne, ce qui, heureusement, se concrétisa quelques semaines plus tard.
Le chemin de fer anglais (2)
La photo de transports est aussi un agréable passe-temps, quand on n'est pas occupé à lire un bon roman [Train de East Coast, quelque part entre Leeds et London].
Le chemin de fer anglais (2)
Ça ne sera une surprise pour personne d'apprendre que la ville ayant les gares les plus achalandées en Angleterre est évidemment Londres. Mais avec huit gares, certaines sont plus tranquilles que d'autres, même si elles demeurent bien plus achalandées que la plupart des stations des autres villes du pays [Liverpool, London]. Ce qui pourra peut-être surprendre le lecteur, c'est qu'une fois à l'extérieur de Londres, Leeds est une des gares les plus achalandées du pays (le classement varie avec les ans, Leeds valse du premier au troisième rang), avec Glasgow et Birmingham. Quand on sait que la ville se trouve au carrefour des routes ferroviaires nord-sud et est-ouest de l'Angleterre, il n'est pas étonnant que Leeds soit aussi achalandée.
Le chemin de fer anglais (2)
Ce n'est évidemment pas le cas de toutes les villes de provinces [Saxilby], alors que la règle générale veut que l'achalandage diminue proportionnellement avec la population. Si je mentionne ce qui a l'air d'une évidence, c'est pour appuyer la performance de Leeds en terme d'achalandage, puisque la station demeure une des plus achalandée au pays malgré une population de la moitié de Manchester, située à une heure de Leeds, par exemple.
Le chemin de fer anglais (2)
Mais côté station, la plus petite gare du Royaume-Uni se trouve là [Damens]. Notez que vous voyez toute la station sur cette photo, captée alors que mon train passait par là. Aucun train ne s'arrête à Damens à moins qu'un passager en ait exprimé le désir, ou qu'un passager de Damens n'attendent de monter à bord.
Le chemin de fer anglais (2)
Je vais terminer ce survol des gares du Royaume-Uni par quatre clichés montrant que ces endroits que l'on associe généralement à une activité utilitaire (se rendre du point A au point B) peuvent également être le décor de splendides scènes pour le photographe amateur. Et je début avec les amoureux ci-haut [St.Pancras, London]. Les amoureux représentent à la fois une brève rencontre de passage et la rencontre de deux cultures, puisque St.Pancras devenait lors de leur installation le terminal des liens Londres-Paris et Londres-Bruxelles.
Le chemin de fer anglais (2)
En attente d'une correspondance (dans le Nottinghamshire), j'ai capté cette photo nocturne du quai #1 et de l'horloge de la station Newark-Northgate [Newark-on-Trent], une petite ville qui comporte deux gares.
Le chemin de fer anglais (2)
L'achalandage peut devenir un problème quand une gare est située dans un édifice historique et que la capacité d'accueil atteint son maximum. Dans certains cas, comme ici [King's Cross, London], on a ajouté une annexe moderne en demi-cercle au côté de l'édifice historique pour créer un nouveau hall et augmenter significativement la capacité d'accueil de la station.
Le chemin de fer anglais (2)
Il y aussi eu agrandissement de la capacité à Édimbourg, dont la gare était en rénovation lors de mon passage, mais ça ne m'a pas empêché de profiter de son édifice victorien central qui était la gare originale de la ville [Waverly, Edinburgh]. Le grand dôme de l'édifice érigé en 1870 est visible sur les photos de Google Satellite (pour les amateurs), et on peut aussi y voir l'étendue de cette très vaste gare (la plus grande en terme de superficie après Waterloo à Londres), qui occupe un espace au moins vingt fois plus grand que son édifice original.
--

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Espritvagabond 1757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte