Magazine Info Locale

L'arrêt du bus de ville place de la poste est un hôtel des courants d'airs... (dernière partie).

Par Unevillemaville2
SUITE DE VENDREDI
Oui, ainsi c'est fameux courants d'airs "Glacial" dont ce plaignes les usagers depuis des années, depuis que je connais cette arrêt de bus de la poste sous cette forme-là, donnerais enfin toute satisfaction.
Mais il a toujours était dit, donner une raison du pourquoi de cette construction-là.
L'arrêt du bus de ville place de la poste est un hôtel des courants d'airs... (dernière partie).
Oui, la réponse donner l'est en forme de murmure, de "Ont dit" qui traine ici ou là donc pourquoi des espaces entre chaque panneaux.
Alors, en effet, cela entrerait dans le cadre d'une politique municipal qui voudrais que cette arrêt de bus là s'il était fermé sur ses trois pans deviendrais alors un arrêt obligé pour les "S.D.F" de tous poils qui là risquerais d'y trouver un abri ou dormir et (pour certains) cuvée.
Y dormir l'été soit, mais mes amis dormir dans ce lieu la en pleine hiver ses limite intenable, même enveloppez entre trois cartons.
Mais, est-ce pour cette raison éventuelle que cet arrêt doit rester en l'état ?
Car récemment et je m'en suis fait l'écho, tous les autres arrêts de bus ont était réhabilités (mal d'ailleurs, mais on était tout de même réhabilité) et celui-ci (la poste) fait partie des rares auquel on n'a pas touché, pourquoi ?
Cela couterait combien à la municipalité de faire quelques travaux en ce sens ?
La municipalité encore à telle envie d'investir dans ce service au vue des pertes fracassantes qu'elle subit tous les jours.
Pour l'exemple, le bus de ville par jour à un cout de reviens à la ville qui s'élèvent à 800€ (personnels, entretiens, essences, suivis, etc.).
Oui, et le service de bus rentabilisent-il cela, ah, ah, ah ?
Et bien, sachez qu'en gros non.
Car en étant large, les retours de caisses par jour ne donnent que 50€, soit une perte sèche pour la municipalité de 750€.
Comment cela est-il gérait ?
L'arrêt du bus de ville place de la poste est un hôtel des courants d'airs... (dernière partie).
Toujours est-il que j'ai bien l'impression que les beaux jours du bus de ville Bernayen sont compter, car quand on apprend que le même service de bus à "Pont-Audemer" a était tout bonnement supprimer.
Alors cela vaut-il le coup de faire des travaux ?
Et pourquoi pas ?
Ce fait devrait-il jouer influer sur d'éventuelles travaux pour le bien être des usagers ?
Après, sur les pertes financières sèche que se services essuie, ne serait-il pas alors possible de trouver un moyen de radicalisé le fait pour que tous payes et/ou montrent leurs cartes diverses donnant droit aux services de bus.
Car quand je vois des clients sortir du bureau de tabac avec un paquet de cigarette à 6€ et/ou deux gâteaux dire et demander surtout aux chauffeurs un "Heu, scuz' moi je n'ai pas d'argent là je te payerais demain d'accords" moi j'enverrai foutre directement ses personnes la et je leurs dirais "Marche un peu ça te feras du bien aux poumons" aurais-je tords ?
Alors après, ne nous faudrait-ils pas vivre cela, s'est désagréments quotidiens comme un fait et ne pas trop, comme l'ont dit, l'ouvrir à nos risques et périls ?
Je le répète car j'en suis convaincue, s'il y avait un collectif d'usagers du bus de ville celui la pourrait alors s'assoir à la table et tenter de se faire entendre et enfin de pouvoir négocier, mais personnes n'a la volonté de se lancer (rire).
Les gens aboient mes s'en jamais s'en vanter devant qui il faudrait.
Donc, au final et en conclusion, mes questions restent sans réponses et alors, après, adviennent que pourras…
L'arrêt du bus de ville place de la poste est un hôtel des courants d'airs... (dernière partie).
Photographies : "Arrêt du bus de ville place de la poste" par le citadin février 2013-année 2010©®.
Aucun lien internet pour cet article.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La mort annoncé de la sous-préfecture de Bernay intox ou réalité ? (Dernière...

    mort annoncé sous-préfecture Bernay intox réalité (Dernière partie)...

    Dernière partie (suite de lundi). On lit aussi (4) ceci "En effet, aux termes de l'article L. 3113-1 du code général des collectivités territoriales, "Les... Lire la suite

    Par  Unevillemaville2
    INFO LOCALE, JOURNAL INTIME
  • Travaux en gare de Bernay...(Dernière partie).

    Travaux gare Bernay...(Dernière partie).

    SUITE DE LUNDI... C’est ainsi que quelques lignes plus loin sur un autre site internet nous apprenons alors que la raison de ses dit travaux et simple... Lire la suite

    Par  Unevillemaville2
    INFO LOCALE, JOURNAL INTIME
  • Un bus nommé désir

    nommé désir

    Pour se déplacer au Japon, quand vous n’avez pas la chance d’être détenteur du JRPass (voir “Pour une nuit à Shimoda…”), le bus est l’une des alternatives. Le... Lire la suite

    Par  Barthelemy85
    JOURNAL INTIME, VOYAGES
  • Le trajet en bus

    Le bus qui nous emmene ou nous ramène à l'appartement fait tous les détours impossible à imaginer sauf si on est dans un état second. Lire la suite

    Par  Gilles Poirier
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Dernière demeure

    Dernière demeure

    Dernièrement, je suis allée rendre visite à mon père. Comme il est décédé depuis presque 12 ans, je me suis en fait rendue au cimetière. Il est enterré dans le... Lire la suite

    Par  Isabelledelyon
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Scène d’un bus namurois quotidien

    Scène sans S, car une seule à vous conter, qui m’a été inspirée par une photo parue sur la page Facebook du groupe « Namur », ma ville aimée, à moins que ce ne... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Lu dans le bus !

    dans

    Lu dans le bus cette affichette sympa, faisant partie d'une série toujours bien trouvée : (autres affiches ici) Et parce qu'une image vaut mieux qu'un long... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS

A propos de l’auteur


Unevillemaville2 701 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte