Magazine Société

LA VIOLENCE DES MOTS et DES GESTES

Publié le 04 mars 2013 par Holly
violence_des_mots

LES MOTS ONT UN POUVOIR

L’autre jour, à Neuilly (le malheur est partout, même dans les quartiers riche) j’ai vu un homme colérique, agressé un garçon de 15 ans (son fils très probablement) en plein jour. II a attrapé ce garçon par la peau du cou. En le traînant dans la rue ,il l’a frappé sur la tête à plusieurs reprises en lui disant “ne me parle pas sur ce ton”.
C’était une scène humiliante pour le garçon, pour moi et pour l’humanité.
Je déteste toute forme de violence commis contres les enfants soit par les adultes ou soit par les autres enfants. Cette scène m’a troublé tout le weekend. Je me suis interrogée pourquoi nous les êtres humains sommes toujours si cruels envers les autres moi qui ai grandi dans un milieu violent et dépourvu de l’amour.

  • Quand est-ce qu’on va comprendre que la violence ne sert à rien sauf pour semer la peur, le mal -être et le chaos et à engendrer plus de violence?
  • “Gagner le respect de quelqu’un” ne vient pas en semant la terreur ou en se comportant comme une brute. D’après moi il doit être mérité. Si nous croyons qu’en brutalisant ou qu’en frappant des enfants nous serons respecté, nous nous berçons d’illusions.
  • Pourquoi un enfant veut respecter un parent ou un professeur qui a eu recours à la violence pour faire passer son message au lieu de le traiter avec du respect, de l’amour et de communiquer sereinement avec lui?

  • LE SENS CACHÉ DES INSULTES
    En termes de l’analyse transactionnelle et les états du moi (adulte, enfant, parent) lorsqu’un parent, un adulte ou un professeur vous insulte, c’est sa partie enfant en lui qui s’exprime. L’état du moi ENFANT est le domaine du senti.

  • Les mots comme « vous êtes débile », « vous êtes nul » sont des mots prononcés par des enfants. Ces mots ne figurent pas dans la lexique des « adultes  » qui se comportent comme des être rationnels, raisonnables et qui s’abstiennent de tout jugement. L’état du moi ADULTE est le domaine du pensé et du réfléchis.
  • Si l’un de vos parents, professeurs vous répètent souvent des phrases enfantines, vous devez vous demander «  qui joue l’enfant maintenant »?
  • Ce ne sert rien de lui dire parce que s’il est capable de prononcer ces phrases immatures vous pouvez être certain qu’il ne sera pas en mesure d’accepter vos réflexions ou votre lucidité et surtout je ne veux pas que vous vous attirez des ennuis à cause de moi.
  • Sur le plan psychologique lorsqu’un adulte vous dit une injure , cette phrase cache un sens plus profond qui veut dire vraisemblablement « j’ai échoué dans la transmission de mon message, de mon savoir » et “je suis incapable de te transmettre l’information autrement“. Cet adulte souffre lui même et il sait qu’
      il n’est pas à la hauteur de l’idéal adulte

    .

  • {lang: 'fr'}

    Retour à La Une de Logo Paperblog

    A propos de l’auteur


    Holly 192 partages Voir son profil
    Voir son blog

    l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte