Magazine Science & vie

Le nucléaire contre tous ?? (22) : Le solaire photovoltaique ,Economie

Publié le 04 mars 2013 par 000111aaa

PARTIE INDUSTRIELLE ET ECONOMIQUE

Mes lecteurs pourraient se ranger dans la catégories de ceux qui voient toujours le verre à moitié plein !Je précise  cela en parlant de ceux qui croient à toutes les promesses politiques de subventions tenues   , à tous  les  paris scientifiques réussis , a des installateurs honnêtes et des entretiens impeccables, à  des durées de vie d’ appareillages interminables et sans pépins etc.   ……. Mais je pense qu’ i l y en d’autres qui eux ne croient que dans la loi de  MURPHY !!  Je rappelle  que c’est le constat, élevé au rang de principe fondamental de l'univers, que « le pire est toujours certain ». Et autrement dit , cette loi est aussi appelée « loi de l'emmerdement maximum » .Regardons alors ce qui se passe  dans le secteur en question !

1 : LE PASSE …C’EST DU PASSIF !

Le passé a montré que l’industrie photovoltaïque française  démarrait avec pas mal de problèmes y compris des faillites …..Une vingtaine de fabricants majeurs européens ont d’ailleurs été contraints de cesser leur activité en 2012….POURQUOI ?

Les installateurs   en France ont été   soumis à une demande stimulée au départ par des conditions d’achat du kwh 

Ils ont  alors recherché des profits souvent immédiat  en utilisant du matériel chinois

Ces derniers ne  possèdent pas une technologie plus avancée que les occidentales mais   des petites mains pas chères ….Par ailleurs , en subventionnant son industrie solaire, le gouvernement chinois entretient une surcapacité massive et permet aux entreprises chinoises d'exporter à bas coût ….Les Chinois sont passés en trois ans de 63 % à 80 % de parts de marché sur les panneaux photovoltaïques en Europe, premier marché mondial du solaire en mettant ici de nombreuses entreprises en difficulté.

  La CEE  a attaqué la  CHINE auprès de l’OMC ( mais avec retard) à la fois pour dumping et subventions illicites….A  notre échelon national ,au début de 2010, suite à la flambée des demandes de rachat d'électricité photovoltaïque reçues par EDF en novembre-décembre 2009, le gouvernement a adopté des mesures d'urgence : mesures transitoires pour traiter l’afflux des demandes et ajustement des tarifs de rachat…..Ces mesures ont été effectivement mises en place fin 2010, en particulier un moratoire  sur les raccordements des installations photovoltaïques ….Le tarif de rachat de l'électricité photovoltaïque, qui était de 60 centimes le kWh pour les particuliers est, au 2e trimestre 2012 de 37 centimes par kWh …….

2 :LE PRESENT SE VEUT PROTECTIONNISTE !

La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Delphine Batho, a présenté un ensemble de "mesures d'urgence", lundi 7 janvier, à l'occasion d'un déplacement en entreprise …..Son dispositif cible deux priorités. D'une part, les mesures visent à augmenter la capacité de la filière en portant les volumes à atteindre à 1 000 mégawatts (MW) pour l'année 2013. Soit un doublement des objectifs.  D’autre part des mécanismes vont concourir à augmenter ces volumes : un nouvel appel d'offres pour les grosses installations de plus de 100 kilowatts crête et les centrales au sol, et des tarifs d'achat augmentés de 5 % et révisés chaque trimestre pour les installations "incorporées à la toiture du bâtiment".

Le gouvernement veut relancer une filière photovoltaïque qui a perdu près de 15 000 emplois en deux ans, passant de 32 500 emplois en 2010 à 18 000 en 2012. L'objectif pour le Syndicat des énergies renouvelables, c'est de "garantir un marché de 1 000 MW annuel et d'avoir un tarif 'premium' de rachat pour les produits d'origine européenne"

  Personnellement ,je juge contre-productif d’être obligé de faire un hyper développement du réseau EDF  pour récolter le trop plein   dispersé des KWH  produits sur des toits de maisons particulières  plantées çà et là ….Il faut donc ne subventionner «  le petit photovoltaïque  privé » que pour une consommation 2 mètres en dessous  du toit ….Je ne crois pas trop aux installations urbaines des habitations collectives  dans l’état actuel des performances …En revanche , je veux bien admettre les surfaces collectrices en fermes plantées sur sols peu féconds  mais avec des performances de panneaux de pointe …De plus la profession ( échaudée) renâcle : la baisse de 20 % du tarif de rachat de l'électricité pour les grandes installations – plus de 2 500 m2 de panneaux sur les toitures, et les centrales au sol – ne lui plaît guère ……

Capture.PNG panneaux.PNG

A suivre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine