Magazine Sport

[Presse] Oslo – Bescond : « J’ai fait tout ce que je pouvais »

Publié le 04 mars 2013 par Benz

Anaïs BESCOND a réalisé la meilleure performance de sa carrière ce dimanche lors de la mass-start d’Oslo Holmenkollen (Norvège), remportée par l’intraitable Tora Berger. Si proche du podium, la Française n’était néanmoins pas frustrée par cette très belle place.

Photo Anaïs - Esprit Glisse

Anaïs, quelle est votre réaction après cette très belle quatrième place ?
Ça fait vraiment plaisir. Je me suis sentie comme d’habitude, en un peu mieux (rires). C’est plaisant de pouvoir rivaliser avec les meilleures car ça faisait un petit moment que j’avais envie. J’espère termine l’hiver sur cette lancée.

N’y a-t-il pas un peu de frustration d’échouer si proche du podium ?
Un petit peu, c’est vrai. Mais en même temps, j’ai fait ma meilleure course. J’ai fait tout ce que je pouvais. Je pense qu’il était difficile de faire mieux. C’est un peu frustrant de partir avec la fusée Darya Domracheva aux fesses. C’est comme ça, c’est le biathlon. J’ai fait tout ce que je pouvais. Je n’ai rien lâché jusqu’au bout. Quatrième, c’est quand même très bien.

Que vous a-t-il manqué pour grimper sur la boîte ?
Il m’a manqué un peu plus de rapidité sur les skis. Ce n’est pas grand-chose. Aujourd’hui, je fais des bons temps sur les skis. Mais ce n’est pas moi la meilleure. Je peux encore gagner sur ce point-là.

Décidément, le biathlon français ne cesse d’aligner les performances …
Oui, c’est vraiment une bonne chose. Après, il faudrait qu’on arrive plus souvent à être quatre ou cinq parmi les meilleurs. Mais on va mettre ça en place d’ici l’année prochaine.

A Oslo, Tora Berger a réalisé une nouvelle véritable démonstration. Est-elle vraiment intouchable ?
Je ne sais pas parce que je n’ai pas encore réussi à la toucher (rires). Je pense qu’elle est vraiment au dessus du lot. Après, ce n’est pas une machine. Elle a aussi ses moments de moins bien. Au sprint par exemple, elle n’a pas eu les meilleurs temps sur les skis, contrairement au reste de l’hiver. Mais pour battre Tora Berger, il faut mettre toutes les chances de son côté. Et ce n’est pas si facile que ça.

Source : ESPRIT GLISSE. 03 Mars 2013 23:21. (en ligne) http://www.espritglisse.com/actus/actualites-nordique/oslo-bescond-jai-fait-tout-ce-que-je-pouvais.html


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Benz 5008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte