Magazine Séries

Critiques Séries : The Following. Saison 1. Episode 7.

Publié le 05 mars 2013 par Delromainzika @cabreakingnews

the-following-kevin-bacon.png

The Following // Saison 1. Episode 7. Let Me Go.


Je pense que beaucoup de gens sous estimes The Following. En effet, cette petite série policière en apparence finie par devenir un thriller aux climax impressionnants. Elle ne s'arrête jamais de tenter de surprendre le téléspectateur. Elle le fait tellement que j'ai peur qu'il n'y ait pas de reste pour la suite. Et pourtant, chacun des épisodes trouve une nouvelle mécanique à user et ce n'est pas plus mal. Cet épisode était un peu l'épisode de transition. On passe d'une première partie de saison avec Joe d'un côté, Ryan de l'autre et enfin notre triolisme. Ces trois derniers étaient séparés dans l'épisode précédent, la grande question était donc de savoir ce qu'il était advenu d'Emma avec Joey, et de Paul et Jacob. Si les deux hommes sont totalement absent de cet épisode, Emma prend une place tout à fait remarquable en protectrice de Joey. Mais le plus grand moment de The Following cette semaine c'est la nouvelle évasion de Joe Carroll. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il sorte de prison aussi tôt.
Disons que je pense que la série n'en a pas fini avec lui en prison et du coup, le faire sortir aussi tôt est assez risqué. Surtout que la série utilise divers ressorts scénaristiques (le fait que Ryan ne peut pas mourir car il est le "voyeur" de l'oeuvre de Joe, Joey qui peut sauver la vie d'une jeune fille simplement en le demandant, ...). Il se passe souvent des choses abracadabrantesques mais ce n'est pas grave car c'est aussi ce que l'on recherche lorsque l'on regarde une série comme The Following. Il faut des effets de style, du grand spectacle (et cette semaine il y en aura : 2 hélicoptères bon Dieu, pas un mais deux). J'ai bien aimé ce grand renfort de moyens qui prouve que FOX a de quoi satisfaire ses téléspectateurs avec quelque chose d'ambitieux. On ne tente pas de nous avoir avec rien du tout mais l'on met réellement en oeuvre ce qu'aurait fait le FBI dans de telles circonstances. La mort de l'avocate était quelque chose qu'il fallait prévoir, car de toute façon elle ne servait plus à grand chose.

the-following-james-purefoy.png
Mais cet épisode permet également de mettre en avant quelque chose d'autre : le culte. Nous allons donc retrouver à la fin de l'épisode toutes les personnes qui font partie de ce culte. Je me demande bien ce qu'il va se passer par la suite pour tous ces gens. Je vois mal The Following rester sur le même tueur en série chaque saison. Ce n'est pas possible. Je préfèrerais largement que la série prenne le chemin d'une 24. Par ailleurs, l'épisode permet aussi de voir qu'il y a une paranoïa (certes juste) qui s'installe de plus en plus. Ryan est suspicieux avec tout le monde (surtout depuis qu'ils ont découvert que la jeune fliquette du coin était aussi de la partie dans l'épisode précédent). Et je garde toujours ma théorie selon laquelle le frère Ashmore fait lui aussi partie du culte de Joe. Par ailleurs, je voudrais saluer la prestation de James Purefoy qui encore une fois était sensationnelle. Il nous fait voyager au confin de son personnage et moi j'adore ça les acteurs qui prennent leur pied à incarner tel ou tel personnages.
Note : 8/10. En bref, action, grand renfort de moyen : The Following n'a plus de limites.

Bonne nouvelle, FOX vient d'annoncer le renouvellement de The Following pour une saison 2


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines