Magazine Conso

Le buzz : Maison du Monde réédite Pierre Guariche !

Par Espaces à Rêver @themuriellel

Pas vraiment annoncé sur le site ou le blog de Maison du Monde pour le moment, la société va pourtant commercialiser très prochainement (si vous avez la date, cela m’intéresse car je n’ai pu trouvé l’information) 13 rééditions du designer français Pierre Guariche : chaises, fauteuils et mobilier (1 bureau et 2 buffets). Si son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, il est pourtant connu de tous ceux et celles qui aiment chiner dans les brocantes et les puces à la recherche de pièces vintage des années 50 et 60.

D’ailleurs lors des dernières Puces du Design, j’ai pu repéré un très beau fauteuil bleu et son repose-pied créé par Guariche pour le fabricant Steiner. Je vous propose découvrir la collection et de revenir sur le parcours du designer à la fin de mon article, car il s’est également distingué pour ses créations de luminaires… D’ores et déjà, les chaises Coquillage et Tulipe, et le fauteuil Vampire, sont dans mes coups de coeur de cette collection qui ne tardera pas à connaître du succès !

image

De 1960 à 1968, Pierre Guariche est directeur artistique de Meurop, une société belge qui édite du mobilier. Il crée la chaise Coquillage en plastique moulé, non seulement colorée mais également résistante et légère. A cette époque, le design se met au service d’une production industrielle, et le plastique est l’un des matériau qui contribuera aux possibilité de production en série pour le plus grand nombre, tout en faisant du beau. Le design oui, mais le design démocratique ! Disponible en 7 beaux coloris ; prix : 129 €.

image

Toujours pour Meurop, Pierre Guariche créé en 1965 le fauteuil Mars, inspiré par le monde de la technologie et de l’astronomie avec sa forme sphérique et une certaine épaisseur qui le rend visuellement confortable. Ici aussi on retrouve une forme très arrondie, qu’il reprendra pour plusieurs de ses créations de chaises et fauteuil. Existe en cuir noir vintage, cuir marron vintage et cuir blanc ; prix : 690 €

image

Etonnant qu’un société comme Maison du Monde ait les droits pour éditer la chaise Tulipe, éditée en 1953 par le fabricant Steiner, car ce dernier aurait pu rééditer cette chaise qui était donc dans son catalogue produit dans les années 50 ! La chaise Tulipe est une chaise monocoque, en résine de polyester armée ou en fonte d’aluminium (ici sur la photo). Compacte, elle est de faible encombrement et est empilable. Prix : 139 €.

image

Ressemblant à sa soeur la chaise Tulipe, la chaise “Amsterdam”, appelée aussi chaise “Tonneau” a eu un parcours plus brillant puisqu’elle est aujourd’hui une véritable icône du design du 20ème siècle. Designé en 1954, tout juste après la fin de la seconde Guerre Mondiale, Guariche, comme la plupart des designer de cette époque, conçoivent des meubles pouvant se fabriquer industriellement et à un prix accessible pour tous. C’est la raison pour laquelle cette chaise a été réalisée dans une coque en contreplaqué moulé souple. Fine et légère avec son piètement fin tubulaire, elle n’en reste pas moins élégante et racée, surtout dans sa version cuir ! Version cuir prix 189 € ou version fibre de verre prix 129 €.

image

Comme tout designer qui se respecte, Pierre Guariche a revu le classique fauteuil à oreilles et imaginé en 1966 le fauteuil Jupiter  appartenant à la gamme « Starlook-ultralight » de Meurop. On retrouve un peu l’esprit du fauteuil mars dans la rondeur et l’assise basse. Pour ce fauteuil, Guariche s’est inspirée de la culture américaine. Existe en cuir marron vintage, cuir noir vintage et cuir blanc ; prix : 890 €

image

Même s’il faudra attendre 1969 pour que le 1er homme marche sur la Lune, Pierre Guariche lui n’a pas attendu pour s’inspirer de la lune et dès 1967, il conçoit le fauteuil Luna, édité par Meurop. D’une rondeau parfaite, et avec un pied pivotant, ce fauteuil était à l’époque disponible en quinze coloris grâce aux textiles synthétiques qui faisaient leur apparition dans le mobilier après la Guerre. Solide, facile à entretenir, le tissu synthétique est extensible et épouse toutes les formes possibles. Version textile enduit (blanc, rouge ou noir) ; prix 199 € ou version cuir (cuir noir vintage, cuir marron vintage) ; prix 299 €.

image

C’est en 1958 que Pierre Guariche propose sa version du fauteuil « club » anglais, dans une version colorée et compacte pour convenir à tous les intérieurs d’après-guerre. Ses accoudoirs en formes de quartier sont sans doute la raison pour laquelle ce fauteuil est appelé le fauteuil Mandarine. Une forme rétro et ludique ! Existe en bleu, gris, rouge et vert ; prix 299 €.

image

La forme du fauteuil Polaris, édité en 1965 par Meurop, n’est pas sans rappeler celle de la chaise Tulipe du designer Eero Saarinen édité presque 10 ans plus tôt, en 1956, par Knoll… Mais à l’époque, Guariche l’a conçu uniquement en matériel synthétique, qui connaissait un véritable engouement auprès de la jeunesse des années 60. Aujourd’hui Maison du Monde réédite le fauteuil Polaris avec un revêtement en cuir. Textile enduit (blanc ou noir), 159 € ou Fauteuil Polaris en cuir (caramel ou cuir noir vintage, 289 €.

image

A l’instar de Charles et Ray Eames, précurseur dans le mobilier en plastique après la 2nd guerre aux Etats-Unis, Pierre Guariche, comme tant d’autres designers, suivent les innovations en terme de matériaux pour concevoir du mobilier. Le fauteuil Vampire, édité en 1954, est un de ces exemples. Sa forme généreuse et épurée convient dans tous les intérieurs ! Existe en blanc, anthracite, bleu canard, rouge, bleu glacier et vert ; prix169 €.

    

image
Pierre Guariche a imaginé le bureau Président pour le département mobilier de bureau de la société française Minvielle, précurseur du mobilier modulable. A l’époque, il était destiné aux cadres dirigeants des entreprises florissantes de l’époque d’après-guerre (durant les 30 glorieuses) car réalisé dans des matériaux nobles. Aujourd’hui, il est disponible pour tous et toujours dans un beau matériau. Structure en panneau latté, placage teck ; prix 990 €.

image

Si Pierre Guariche a conçut pas mal de mobilier en plastique et matériaux synthétiques, il a également conçu du mobilier en bois pour la société Meurop dans les années 60, comme ce buffet aux lignes épurées composé de 2 portes et de tiroirs. Discret, et au design assez intemportel (on a du mal à le dater des années 60), il vous accompagnera pour un moment ! Malgré son prix un peu élevé, c’est à coup sûr un bon investissement, en plus de l’essence de bois utilisée (placage teck). Panneau latté, placage teck, 1190 €.

image

Complètement craquant, ce buffet au look vintage est le meuble idéal pour les petits espaces ! Elégant et avec de la personnalité, ce petit buffet a été imaginé en 1963 par Pierre Guariche pour l’éditeur Meuble TV. Prix : 790€.

             

image

                          Pierre Guariche - 1926-1995

Pierre Guariche, né en 1926, sort diplômé de l’Ecole Nationale Supérieures des Arts Décoratifs à l’âge de 20 ans, en 1946. Avec Michel Mortier et Joseph André Motte, il fonde en 1054 l’Atelier des Recherches Plastiques (A.R.P) un des tous premiers essais de signature collective dans le design. Innovants et modernes, les designers intéresseront les éditeurs : Meubles TV, Disderot, puis Minvielles et Steiner pour Pierre Guariche, membre du mouvements de l’Union des Artiste Moderne (U.A.M.) dont la volonté est de revisiter les arts décoratifs avec des matériaux modernes. Eileen Gray fut notamment une des membres de ce mouvement qui s’est éteint en 1958.

Séparé de l’A.R.P en 1957, ce dernier s’oriente notamment vers l’architecture où il sera très prolifique dans les années 60 et 70. Il travaillera notamment avec Le Corbusier sur des aménagements de collectivités. Nous sommes dans la période des 30 Glorieuses, époque de reconstruction de la France. Il réalisera également des hôtels, des résidences, des galeries commerciales, des projets privés, des boutiques, des commerces… 

             

image

Pierre Guariche figure notamment dans ce livre récemment édité aux éditions Norma (6 novembre 2012) “Les Décorateurs des années 50“ 

Pierre Guariche est un contemporain de Jean Prouvé et Charlotte Perriand, de Pierre Paulin. Il fit parti de cette jeune génération témoignant d’un certain radicalisme esthétique, rêvant d’un art international au service de tous et sera un des premiers à établir une relation étroite avec des industriels. Ainsi, il sera de 1960 à 1968 directeur artistique du belge Meurop. Outre les autres éditeurs cités plus haut, il a également designé du mobilier pour lGalerie Mai, Les Huchers, Airborne, Minvielle et notamment des luminaires innovants et ultra modernes pour Disderot entre 1950 et 1959. 

Ce désir d’innovation et son grand intérêt pour l’avancé technique et technologique feront de Pierre Guariche le premier français à utiliser la technologie de l’assise-coque pour du mobilier. Cette technologie de pointe fut développée aux Etats-Unis par le designer Charles Eames et au Danemark par Arne Jacobsen à partir des années 40.

Avec cette collection de réédition de Pierre Guariche, j’espère donc que ce dernier sera redécouvert par le grand public, lui qui intéressait jusqu’à aujourd’hui uniquement les collectionneurs et amateurs avertis de vintage… 

Photos : Maison du Monde (sauf portrait et couverture du livre)

M.L.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Espaces à Rêver 983 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte