Magazine Restos & Bars

Épicerie "Les Deux Siciles" : petite histoire d’une grande tradition culinaire…

Publié le 05 mars 2013 par Fab @fabrice_gil

… puisque Simona Restivo, fondatrice de LA web-épicerie sicilienne par excellence, a rendez-vous chaque jour sur le site, pour vous dévoiler les saveurs de son enfance.
Une enfance passée en Italie, où chacun a son tocco (sa touche personnelle) pour rendre la sauce plus savoureuse ou le tiramisu plus délicat. Là-bas : on vit pour manger, assurément. Le contraire semble un affront, un manque de savoir-vivre, presque une offense pour la belle nation où jeunes et vieux partagent passionnément leurs astuces de cuisine… tous attentifs à la cuisson des pâtes et à l’onctuosité de la sauce tomates. Oui, en Italie, les yeux pétillent de bonheur dans l’assiette et les palais n’en finissent pas d’énumérer la multitude des plats savoureux du pays. La cuisine italienne s’exporte bien, c’est le moins qu’on puisse dire. Qui n’a pas en bouche ces plats de pasta, ces pizze à l’impasto presque absent dont la garniture abondante et généreuse rend fous, dont les gelati aux milles parfums et les desserts frais d’une vraie panacotta, d’un admirable tiramisu ou d’un moelleux panettoneAlbertengo, servi à noël ou à Pâques laissent pantois. Dans n’importe quelle ville d’Europe, le choix de restaurants italiens est conséquent, mais malheureusement trop similaire : pizze, pastaPasta et/ou pizze… Pas très séduisant pour une cuisine aussi différente qu’il existe de familles italiennes, de plats aussi variés que de régions peuplés sur la Botte de l’Europe. Chaque ville, chaque village possède en effet ses particularités culinaires : à Bologne on dégusterait volontiers la meilleure sauce bolognese, à Parme le meilleur prosciutto et à Bronte en Sicile le meilleur pistacchioAh ! la Sicile… Oui, la Sicile offre une cuisine à l’image de son histoire, de ses terres et mers variées, colorées, étonnantes et racées. Au marché de Ballaro à Palermo, au marché du poisson à Catania ou dans d’autres marchés moins connus tel celui de Caltanissetta, toute la richesse des produits siciliens s’étale ici : les miels de l’Etna côtoient la ricotta fraîche, le mascarpone, le provoloneet/ou le caciacavallo tous issus d’une variété de vingt autres fromages aux formes différentes. Les figues de Barbarie s’acoquinent avec les artichauts, les aubergines avec les oranges goûteuses, quant aux citrons – i cedri / énormes et riches en zeste que l’on déguste saupoudré de sucre au début de l’hiver – ils évoquent, à eux seuls, une merveille gustative. Ici, on s’étonne, on s’amuse, on goûte ces olives, ces amandes, ces grosses tomates bien rouges gorgées de vitalité… toutes ces couleurs chaleureuses illustrent la beauté de l’île, celles de la Sicile.
Depuis bientôt 10 ans, Simona Restivo se bat pour sélectionner les produits rares et authentiques de la terre dont elle est native. "Apogei", société crée en 2003, se donne pour ambition l’import de produits typiquement siciliens et leurs valorisations à travers la cuisine à domicile à Paris. Une petite histoire qui ne s’arrête pas là, puisque Simona a lancé dernièrement "Les deux Siciles" : véritable épicerie fine de produits de qualités, sélectionnés auprès de producteurs respectueux du goût, de la tradition et de la gastronomie italienne. En témoigne les superbes pâtes di Gragnano (ville de Campanie traditionnellement dédiée à la production des pâtes), tréfilées au bronze et séchées naturellement dans des celles en bois durant 50h; ou encore les produits à base de pistache de la ville de Bronte, petite ville aux pieds de l’Etna qui produit "l’or vert" ou pépite verte qui, grâce à la terre lavique du volcan, possède un gout unique et prononcé.Toujours produites près des roches éruptives, les sauces tomates cuisinées suivant les anciennes recettes de la tradition sicilienne s’affichent ici respectablement. "Engendrées" à Belpasso (entre Catania et l’Etna) par M. Quattrocchi et son fiston Angelo, les merveilleuses sauces sont, ici, mijotées une à une. "Una cotta al giorno" - une cuite par jour. Vous ne rêvez pas, sur une journée de travail, la petite activité familiale ne prépare qu’un type de sauce. Très méticuleux sur la recherche de ses ingrédients, Il padre refuse d’utiliser autre chose que les produits locaux, telle l’huile de l’Etna et les tomates de la région.Puisque nous y venons, de nombreuses huiles d’olives vierge extra parfumées et goûteuses  issues tout droit de la Sicile occidentale complètent avantageusement la collection culinaire des "Deux Siciles". Typique de la région de Trapani, l’olive utilisée dans la fabrication de l’huile Asaroest la Nocellare del Belice. Obtenue par moyen d’une première pression à froid, cette divine huile d’olive est fruitée, intense à souhait et légèrement piquante comme devrait l’être toutes les huiles d’olives.Comment résister devant un univers aussi gourmand… devant tant d’éclats ensoleillés.
Bien entendu, je ne vais pas énumérer tous les produits que représente "Les Deux Siciles". Vous vous en doutez, ils sont nombreux. Sachez toutefois qu’il est possible de recevoir la newsletter mensuelle de Simona sur simple inscription. Une belle opportunité pour découvrir les nouveautés de l’épicerie, les offres exclusives des "Deux Siciles" et pour les plus chanceux, assister à de sympathiques dégustations au cours desquelles vous aurez l’occasion de vous offrir ses magnifiques produits.
Il faudrait une vie entière pour tout connaître de la cuisine sicilienne, des saveurs sucrées aux plats les plus incroyables. L’épicerie "Les Deux Siciles" vous emmène et vous accompagne dans un voyage à travers une cuisine unique, une région qui garde encore aujourd’hui ses valeurs traditionnelles. Goûter les saveurs de Sicile, c’est définitivement adopter son histoire, sa terre et sa cuisine.Ah ! la Sicile…Fabrice Gilwww.lesdeuxsiciles.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines