Magazine Société

Y a-t-il encore un stalinien dans la salle ?

Publié le 05 mars 2013 par Sylvainrakotoarison

Soixante années d’ère post-stalinienne.

yartiStaline01Nous sommes le mardi 5 mars et c’est la rencontre d’un fantôme. Enfin, d’un fantôme de petit acabit avec moustaches. Il avait l’habitude de dormir dans trois datchas et d’avoir sept chambres identiques dans chacune de ses datchas. Pour se rendre à l’une, tenue secrète, le trajet était chaque jour différent. Il ne faisait pas beaucoup de trajets d’ailleurs, seulement le Kremlin, une datcha en banlieue de Moscou et des vacances à Sotchi (estampillé JO d’hiver 2014). Il était parano à tel point que le 28 février, il finalisait sa purge chez ses propres médecins. Pas de chance, il est mort par manque de soins.

Après, les avis divergent sur la réalité intrinsèque. Après l’absence de mouvement, on a dû le retrouver dans l’une de ses chambres le 1er ou le 2 mars, inanimé. Il venait d’avoir une attaque cérébrale. Lavrenti Beria (54 ans), le redoutable chef de la police, Viatcheslav Molotov (63 ans), le complice des basses œuvres, Gueorgui Malenkov (51 ans), le dauphin désigné, tous se réunirent dans la datcha et attendirent sa mort. Beria avait retardé au maximum l’arrivée d’un médecin mais de toute façon, les médecins personnels étaient en prison en attendant la purge. Les autres avaient de toute façon peur de lui faire mal en lui commandant des soins. Car il pouvait être encore assez vivant pour décréter arbitrairement l’exécution de l’un ou l’autre.
yartiStaline02

Staline est mort le 5 mars 1953 à 74 ans et la planète entière a fait semblant d’avoir des larmes. Non, il y a eu des larmes sincères de gens qui idéalisaient un "père des peuples" de petite envergure qui a fait partie des plus cruels bourreaux de l’humanité (on disait d’ailleurs qu’avec ses purges d’avant-guerre, il fut celui qui avait tué le plus de communistes au monde !). Beria, lui, était heureux et soulagé car il se savait sur la liste de la prochaine purge (il venait d’achever son programme nucléaire). Il a pris le pouvoir pendant trois mois mais il inquiétait trop, il fut rapidement liquidé (arrêté le 26 juin 1953, exécuté le 23 décembre 1953) et finalement, Nikita Khrouchtchev a pris la relève (à partir du 7 septembre 1953).

Pourtant, Beria, l’opérateur des purges staliniennes, fut d’une étonnante ouverture pendant les quelques semaines où il a détenu le pouvoir, et il a même voulu déstaliniser bien plus profondément que Khrouchtchev. C’est cela qui faisait peur à ses camarades : avoir une popularité naissante auprès des masses par des mesures de clémence, comme la libération d’un million de prisonniers du goulag, qui lui permettrait d’imposer ses décisions. Beria avait même le projet de "libérer" l’Allemagne de l’Est et de laisser faire la Réunification avec l’Allemagne de l’Ouest.

Édouard Herriot (80 ans) qui présidait la chambre des députés en France a quand même fait une minute de silence, et presque tous les députés se sont levés. C’est dire l’emprise qu’il y avait dans les esprits. Mars 1953 était encore très proche de mai 1945 et la Libération. Imaginez mai 2005. Le référendum sur le traité constitutionnel européen. Ce n’est pas si ancien que cela. Comment avoir une idée entre celui qui avait combattu les forces nazies avec succès et celui qui a été le responsable d’une vingtaine de millions de morts dont la moitié par famine provoquée ?

Beaucoup d’artistes, à l’instar d’un Yves Montand, ont mis du temps avant de s’interroger sérieusement, et même des intellectuels de l’envergure d’un Albert Camus ou d’un Edgar Morin s’y sont fait piéger.
yartiStaline03

Dans le trio de tête, c’est difficile de donner l’ordre du tiercé gagnant : Hitler, Staline, Mao ? ou l’inverse ? Sans compter les Pol Pot et autres roitelets sanguinaires qui ont jalonné l’histoire de l’humanité. L’histoire a déjà jugé et la cruauté a eu ses limites. Écartés du pouvoir, Molotov et Malenkov n’ont pas été, au contraire de Beria, exécutés. Ils ont été éloignés et sont morts naturellement le 8 novembre 1986 et le 14 janvier 1988, respectivement à 96 ans et à 86 ans. Ils étaient pourtant de la même farine que leur maître puisqu’ils avaient cosignés tous les ordres des purges.

Les Russes n’avaient pas mérité ça !

Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (5 mars 2013)
http://www.rakotoarison.eu

Pour aller plus loin :
Hitler.
Pol Pot.
Che Guevera.
Un prédécesseur et successeur de Pol Pot.
Le lointain successeur de Staline dans une Russie moins cruelle.
Le lointain successeur de Mao dans une Chine moins cruelle.

yartiStaline04
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sylvainrakotoarison 1208 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine