Magazine Finances

Particulier et entrepreneur : opportunités croisées

Publié le 11 mars 2013 par Patriceb @cestpasmonidee
ANZ Dans les banques du monde entier, les évolutions technologiques profitent presque exclusivement aux clients particuliers. En comparaison, les besoins des professionnels et des chefs d'entreprises, surtout des plus petites, se trouvent souvent négligés. Les services mobiles constituent la manifestation la plus visible de cet ostracisme.
Pourtant ces clients sont les mêmes : l'entrepreneur est aussi un consommateur, qui, parce qu'il a généralement une vie intense, apprécie les outils mobiles qui lui permettent de gérer ses finances personnelles dès qu'il a un instant disponible. Et, si on l'écoute bien, il est facile de se rendre compte qu'il réclame les mêmes possibilités pour ses comptes professionnels. Malheureusement, bien peu d'établissements répondent à cet appel du pied.
L'australienne (et néo-zélandaise) ANZ est donc une exception [PDF], d'autant plus notable qu'elle propose une solution (un peu) plus élaborée que ne la produirait une réponse sans imagination à la demande formulée. En effet, son application goMoney permet tout simplement à ses clients d'accéder simultanément à leurs comptes individuels et à ceux de leur entreprise, à la fois pour la consultation (des opérations et des soldes) et pour les paiements.
ANZ goMoney
Pour l'utilisateur dont les comptes personnels et professionnels sont domiciliés chez ANZ, il suffit d'enregistrer l'application mobile avec les identifiants de services en ligne (séparés) des 2 segments pour bénéficier de l'intégration. Il dispose alors d'un outil unique, accessible par un seul code PIN, pour gérer toutes ses opérations bancaires. Outre la simplicité d'usage que cela représente, la partie "entreprise" profite ainsi de la richesse des services disponibles pour les consommateurs.
Avec un peu de recul, ce début de "fusion" entre deux mondes habituellement isolés pourrait également représenter une opportunité pour la banque de concevoir une stratégie marketing dédiée à cette catégorie de clientèle. Il s'agit justement d'une vision que suggérait récemment un article de "Banking Strategies" : la combinaison des informations détenues séparément sur le particulier et l'entrepreneur recèle un énorme potentiel de développement des ventes.
Tout d'abord, la connaissance du client peut être enrichie par le simple fait d'établir le lien entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle. Mais il devrait aussi être possible d'identifier les moments où les deux s'entrecroisent (par exemple une dépense de l'entreprise réalisée avec une carte de crédit individuelle) et où une meilleure solution pourrait être proposée par la banque. Dans le cas d'ANZ, l'application mobile ne serait-elle pas le support idéal pour une telle approche ?
Décidément, il reste tellement à faire pour les petites entreprises... Quand les banques s'y intéresseront-elles vraiment ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 8194 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine