Magazine Emarketing

Interview du journaliste : « Une célébrité, c’est une personne dont on parle mais pas pour ce qu’elle fait dans le cadre de son métier »

Publié le 11 mars 2013 par Innov24 @innov24

Interview de Mickael Martin, 23 ans, chef d’édition à Non Stop People, chaîne TV d’information continue consacrée aux célébrités. Une première en Europe.

Interview du journaliste : « Une célébrité, c’est une personne dont on parle mais pas pour ce qu’elle fait dans le cadre de son métier »

Mickael Martin, chef d’édition à Non Stop People. © D.R.

Quel a été votre parcours ? J’ai décroché un bac de communication il y a 5 ans. Ensuite j’ai intégré l’IEJ (Institut européen de journalisme) à Paris. Et j’ai fait des stages chez i<Tele, à la Ligue nationale de rugby… Puis, je suis entré comme stagiaire à Mediatic System, une société de production créée il y a un an et de demie. A son tour, cette société a créé une filiale avec le journaliste Hugues Dangy, qui gère l’ensemble de la chaîne Non Stop People, la première chaîne TV d’information continue consacrée aux célébrités.

Comment a démarré Non Stop People ? Après avoir travaillé sur ces trois chaînes, Hugues Dangy a proposé, en mai dernier, de réaliser un pilote d’émission pour Canal Satellite. En deux semaines, nous avons produit un pilote de 30 minutes dans les circonstances d’un JT traditionnel avec plateau et reportages. L’accord de Canal Satellite est tombé en juin. En dehors de la chaîne américaine E ! qui s’exporte aussi sur Canal Satellite, il faut savoir que c’est la seule chaîne d’information continue consacrée aux célébrités. Nous avons démarré le 19 novembre à 9 heures.

Interview du journaliste : « Une célébrité, c’est une personne dont on parle mais pas pour ce qu’elle fait dans le cadre de son métier »

La régie de Non Stop People. © D.R.

Vous dites  »célébrités » et non pas  »People »… Oui, nous n’aimons pas tellement le terme  »People » qui concerne davantage les gens qui passent dans Voici, Gala ou Closer… Nous, nous, faisons du haut de gamme, du sportif au politique en passant par le chanteur ou l’artiste. Une célébrité, c’est une personne dont on parle mais pas pour ce qu’elle fait dans le cadre de son métier. Prenez Rachida Dati, lorsqu’elle parle dans la presse sur autre chose que la politique, elle devient une célébrité ! Nous avons réalisé une émission sur le phénomène Psy, le chanteur coréen qui a lancé la chanson Gangnam Style. Son clip a été vu par près d’un milliard d’Internaute depuis qu’il l’a posté en juillet dernier. Il a fait dansé la terre entière. Notamment des personnalités comme Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies, ou encore Madona et Bitney Spears… Nous avons pu l’avoir lorsqu’il est venu à Paris. Il a fait un Lipdub avec 20 000 personnes et l’animateur Sébastien Cauet.

Comment se compose la grille ? Une matinale de 7h à 10h avec le Good Morning People (un JT de 15 minutes qui restitue toute l’actualité People de la veille. Il y a une chronique quotidienne de notre envoyé spécial à Los Angeles pour parler des stars américaines. Il y a aussi la chronique de Mister People qui nous parle de toutes les soirées branchées avec les Stars, le Twitt du jour, les Tops et les Flops avec des journalistes en plateau. Nous avons aussi la catégorie Meilleur espoir où nous parlons de jeunes humoristes ou chanteurs pas encore connus mais dont on pense qu’ils ont un avenir. Nous parlons également des gens de la télé comme Cyril Hanouna, animateur sur D8 qui présente un grand nombre d’émissions en ce moment. N’était il pas trop à l’antenne ? Est-ce que cela ne va pas le desservir ? Après la matinale, nous diffusons des JT tout au long de la journée où nous traitons de l’actu qui ne fait pas forcément la Une de nos tranches. Le soir, il y a le Grand Show où l’on parle aussi de l’actu avec un JT à l’intérieur.

Vous êtes chef d’édition. En quoi cela consiste-t-il ? Je gère tout ce qui passe à l’antenne. Je fais attention à ce qu’il n’y ait pas d’erreur. Par exemple, un sujet peut avoir été validé mais je le refuserai car, au final, je me rends compte qu’il y a un problème au niveau de la qualité du son. Par ailleurs, je prépare les conférences de rédaction avec la rédaction en chef et les journalistes puis je distribue les sujets. Un tel va couvrir les Stones, l’autre, Patrick Bruel… Ensuite, je détermine la hiérarchie de l’information : tel plateau lance tel sujet. Je fais une première vérification sur Dalet Digital Media Systems, le logiciel de montage pour chaîne d’information continue. Puis une seconde vérification en plateau. Je gère donc la réception des images Reuters, le montage, le conducteur de l’émission avec l’ordre de passage des sujet et la diffusion à l’antenne. Dalet est déjà utilisé chez i<Télé, BFM, France Télévision… Tous les ordinateurs de la rédaction sont reliés à un serveur central qui ensuite diffuse sur Canal Satellite.

Et du côté Internet ? Le site Non Stop People vient d’ouvrir. Par ailleurs, un Community Manager opère sur nos pages officielles sur Facebook et Twitter afin d’interagir avec le public. Le matin, par exemple, nous lançons une question du genre « Est-ce que le nouvel album de Patrick Bruel vous plait ? Répondez sur les réseaux sociaux, les meilleures réponses passeront à l’antenne. » C’est une manière de faire participer le public à la chaîne. Les téléspectateurs enregistrent leur commentaire vidéo avec leur Webcam et nous l’envoient. Nous diffuserons les meilleures vidéos à l’antenne.

© Propos recueillis par Erick Haehnsen


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Innov24 1262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte