Magazine Poésie

L’éternelle variante

Par Vertuchou

Voici des mots, des mots encore
Des mots toujours, des mots quand même
Des mots pour croire à notre amour
Des mots pour joindre le bonheur
Des mots qui m’ont appris à vivre
Des mots qui sont déjà la vie
Des mots qui m’ont vanté la mort
Des mots qui ne seront jamais
Des mots de joie et de lumière
Des mots refaits à ton image
Des mots d’ivresse et de ferveur
Des mots pétris selon ta voix
Des mots de doute et de reproche
Des mots que le silence égare
Des mots d’angoisse et de regret
Des mots que la douleur ternit
Des mots d’espoir, des mots d’alarme
Des mots d’oubli, des mots de rêve
Des mots de chair, des mots de sang
Des mots, ces mots – voici des mots
Découvre-les (miroir du vide
Que je remplis de ta présence)
Ces mots nommés, ces mots sans nom
Plus beaux d’un chant, plus vrais d’un cri
Si traîtres de s’offrir ensemble
De s’accorder, de se répondre
Si prometteurs d’attendre seuls
Se déchirant, se refusant
Peut-être qu’ils voudront te dire
A toi voulant les reconnaître
Les accueillir, les recevoir
Et les garder comme un refrain
Peut-être qu’ils sauront te dire
Par d’autres lèvres que les miennes
Par d’autres jeux moins tâtonnants
Le sens aveugle qu’ils m’ont tu
Ernest Benoit Spirt

dit Claude Sernet


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine