Magazine

Hameçon ou âme sœur?

Publié le 12 mars 2013 par Dodo44

Hameçon ou âme soeurQu’est-ce qui m’a inspiré un titre pareil? Il s’agit d’une évidence au pouvoir désarmant. C’est le privilège que j’ai de côtoyer des femmes célibataires magnifiques. Des femmes lumineuses qui, à mon géant dam, refusent d’apprécier les multiples facettes de leur incomparable beauté.

Évidemment, cet énigmatique dilemme pique ma curiosité. C’est pourquoi je leur prête volontiers mon écoute attentionnée. Afin de saisir l’épine dans la rose, attardons-nous aujourd’hui à l’une d’entre elles… soit la plus morose.

Malgré des formes à donner des bouffées de chaleur au plus frisquet séducteur, notre Belle semble totalement ignorer ses origines divines. Vraiment! Faudrait-il que Rodin lui-même reproduise ses géniales courbes pour qu’elle en remarque la splendeur?

Et encore… Elle trouverait à redire de son sort.

Car rien ne peut la consoler de son malheur. Outre l’idée de capturer l’homme digne de son cœur. Alors, comment capter l’œil d’un connaisseur, quand on se croit inapte à briller dans la noirceur?

Notre Belle se met aussitôt à échafauder des conspirations.

Par amitié, j’entrai dans son monde de fiction. Qu’elle me fit visiter, comme de raison. J’eus droit à ses plus récentes concoctions. Gels amincissants. Dessous invitants. Sites pour célibataires. Rendez-vous qui l’atterrent.

Coeur d'hameçon

Entre deux crises de larmes, elle me lança rageusement : Qu’est-ce que j’ai de travers à ne pas l’attirer? Ne suis-je pas assez brillante? N’ai-je pas les plus beaux atours? D’où l’image, vous comprendrez, d’elle en hameçon rutilant, qui frétille éperdument dans un océan de conquérants.

Où se cache-t-il, celui pour qui elle se fait tant de bile? Cette âme sœur qui saura effacer sa douleur? Est-il friand de mouches qui se trémoussent? Ou serait-ce les vers qu’il préfère? Voilà l’éternel dialogue qui la boguait.

Elle s’épancha davantage. Et me parla de sa solitude. Plus la lassitude. Moins la zénitude. En guise de vaillant réconfort, je lui offris mon épaule amie. Et je lui demandai : La pêche est-elle vraiment ta passion? Étonnée, elle prit un temps de réflexion. Une ride suspecte disparut de son front.Ses grandes prunelles amande se firent aimantes. 

Sereine sirène


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dodo44 39820 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte