Magazine Côté Femmes

Zodiaquez moi

Publié le 12 mars 2013 par Elosya @elosyaviavia

Zodiaquez moi

Hier avec une collègue, on discutait traits de personnalités.

Elle me dit qu’elle avait une personne très proche qui était plutôt calée dans le domaine des astres et qui remarquait la présence de nombreux traits de personnalités communs chez des personnes de même signe.

Bof, bof, que je lui disais à ma collègue en souriant. Moi les signes tout ça, ça ne me parle pas trop. D’ailleurs je ne lis jamais l’horoscope.

Toutefois, je m’y intéresse quand même.

Bon alors c’est vrai qu’étant plus jeune, j’étais vachement au taquet. Le 1er truc que je lisais dans mes magazines, c’était l’horoscope. Vers 20 ans, j’adorais lire des trucs du genre « Amour : vous faites des rencontres, mais vous ne rêvez pas du grand amour, votre vie de célibataire vous convient parfaitement et vous butinez comme bon vous semble. Entre le 13 et le 18, sous le règne de Vénus, vous vous sentirez pousser des ailes vers un bel inconnu, vous ne perdrez rien à tenter de le séduire et un bel avenir pourrait se profiler suite à cette rencontre. » ou sinon « Travail : vous profitez de vos congés pour recharger les batteries et ce petit séjour dans les îles vous remet tellement d’aplomb que vous n’êtes pas loin d’appeler le bureau pour leur dire que vous prolongez vos vacances. Toutefois, prenez garde aux collègues, certains pourraient bien profiter de votre absence prolongée pour vous  chiper la promotion que vous attendiez tant. Un conseil : ne tardez pas trop à reprendre votre activité professionnelle, vous risqueriez d’avoir de mauvaises surprises en rentrant ».

Je n’y croyais pas à fond les ballons, mais tout de même. J’aimais lire que mes prédictions pour la semaine ou le mois allaient être sous de bons auspices.

Maintenant à 32 ans,   j’ai arrêté de croire au Père Noël  je lis les horoscopes pour « rire » et je ne les prends pas au sérieux. Pourtant, dès que l’on rentre dans une conversation astro au boulot ou avec des potes, j’aime dire que je suis une verseau ascendant bélier et que je sens effectivement qu’avec l’âge, je deviens plus un signe de feu que d’air (il paraît qu’à partir de 30 ans, c’est l’ascendant qui prend le dessus, je confirme

;-)
je deviens de plus en plus volcanique). J’aime dire à un/une autre verseau que de toute façon, c’est nous les meilleurs signes de TOUT L’UNIVERS na na nère et lorsque l’on me parle de signes et de certains traits de personnalités qui y sont reliés, je me demande si mes proches ont des comportements similaires.

Et pourtant, je n’y crois pas tant que ça. J’ai du mal à me dire que les planètes pourraient avoir une influence énorme sur nous (même si je suis persuadée que la lune peut avoir des effets plutôt intriguants). Je suis pas trop fan du « déterminisme » qui peut émaner des prédictions, comme si en tant que verseau, j’étais censée être « toujours » volatile dans mes idées et anticonformiste par exemple. Je n’aime pas l’idée d’une voie toute tracée, ça m’effraie, j’ai l’impression de me retrouver pieds et poings liés.

Et puis en même temps, l’idée serait séduisante que quelque chose nous guiderait et que nous serions influencés par quelque chose de plus grand que nous et qu’au final, le chemin vers notre destinée soit décidé par les astres et (un peu) par nous. Bizarrement, l’idée ne me semble pas si bizarre que ça.

Moui, je suis ambivalente hein. Je suis peut-être un peu trop tranchée. Selon moi, ça soulève pas mal de questions sur ce qui se trouve en dehors de nous et l’attention qu’on y attache ainsi que la notion de responsabilité propre à chacun.

Et vous, zêtes du genre à zodiaquer ou pas du tout ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elosya 1882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines