Magazine Cinéma

[News] John McTiernan, condamné à 1 an de prison : les fans se mobilisent !

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[News] John McTiernan, condamné à 1 an de prison : les fans se mobilisent !

Le verdict est tombé : le réalisateur John McTiernan va purger une peine de 12 mois de prison, puis sera sous surveillance durant 3 ans. Une sentence qui intervient au terme d’un feuilleton judiciaire aux multiples rebondissements. Bref retour sur les faits :

Au début des années 2000, alors qu’il tourne Rollerball, McTiernan embauche le détective privé Anthony Pellicano pour mettre sur écoute le producteur du film. Lui-même surveillé par le FBI, Pellicano se fait pincer et écope de 15 ans de taule pour cette affaire, mais aussi pour de nombreuses autres, toutes aussi reluisantes les unes que les autres. Un an plus tard, John McTiernan plaide coupable en revenant sur ses liens avec Pellicano (qu’il avait nié connaitre) et est condamné à 4 mois derrière les barreaux plus une amende de 100 000 dollars. McTiernan se bat, fait appel et l’affaire se traîne jusqu’à ce début d’année 2013 où le couperet est tombé. Entre temps, vous l’aurez remarqué, le peine est passée de 4 à 12 mois de prison.

piege-de-cris-ii-1988-tou-02-g

John McTiernan et Bruce Willis sur le tournage de Piège de Cristal (Die Hard)

Tricard dans le milieu depuis ses démêlés avec la justice, fauché et complètement abattu, John McTiernan n’a rien réalisé depuis Basic, qui date déjà de 2003. Cinéaste culte, responsable de Piège de Cristal, de Predator, d’Une Journée en Enfer, du 13ème Guerrier ou encore de Last Action Hero, John McTiernan peut néanmoins, dans son malheur, compter sur de nombreux fans, partis en croisade contre le verdict du tribunal. Dans cette optique, certains d’entre eux ont créé une page Facebook intitulée Free John McTiernan. Une page accessible ICI, qui voit depuis quelques jours le nombre de ses adhérents monter en flèche. Le but est certes utopique, mais la démarche est louable, tant elle concerne un génie du septième-art, qui aura certainement du mal à donner corps à ses projets à l’avenir, tant sa réputation semble pour l’instant étroitement liée à cette sombre affaire d’écoutes illégales. Reste la mobilisation qui, si elle massive, pourrait au moins servir à redorer l’image de celui qui nous a fait jubiler depuis ses débuts, grâce à des films qui resteront gravés à tout jamais dans la mémoire de beaucoup de cinéphiles.

@ Gilles Rolland


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines