Magazine Culture

MUSIQUE : Olivia Ruiz balance sur sa maison de disque

Publié le 12 mars 2013 par Misteremma @misteremma

Depuis sa sortie de la Star Academy 1, il y a 11 ans (j’en vois déjà qui lèvent les yeux au ciel ou soupirent, mais oui, il y a si longtemps), Olivia Ruiz n’a jamais hésité à dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.

Cette semaine, c’est un coup de gueule contre sa maison de disque que lance l’interprète de La Femme Chocolat dans le dernier numéro du magazine Platine. Alors que son dernier album, Le Calme et la Tempête, caracole en tête des charts francophones, elle explique que sa conception fut fastidieuse. En cause, le changement de direction de sa maison de disque, Polydor, et le manque de communication avec celle-ci. « A la promo, ce sont toujours les mêmes, et ma chef de projet n’a pas changé – et donc on s’aime et on travaille ensemble au quotidien – mais j’ai fait (mon) album sans directeur artistique pour la première fois, car j’ai beaucoup de mal à créer un lien avec ma maison de disques. Dans le passé, j’avais un DA qui était un ami… Pour cet album, j’ai beaucoup souffert du manque de confiance qu’on avait en moi » confesse-t-elle. « J’ai beaucoup souffert de ne pas sentir un regard bienveillant, (…) je ne me suis pas sentie soutenue, jamais un coup de fil, jamais rien… Comme j’écrivais seule, j’avais encore plus besoin de travailler en équipe… Finalement, si j’ai écrit et composé ce disque toute seule, c’est aussi parce que ma direction artistique considérait que je n’étais pas capable d’y arriver, et n’a cessé de me conseiller de travailler avec des auteurs et compositeurs ». En ligne de mire, c’est principalement à Christophe Lameignère, le nouveau directeur de sa maison de disque, qu’elle en veux. Elle conclut en lui lançant une petite pique : « Tu vois mon grand, j’en ai vendu 100.000 et mes concerts sont complets. Maintenant, tu vas m’expliquer pourquoi mes chansons n’étaient pas assez bien, selon toi, au point que tu aies absolument voulu que je travaille avec quelqu’un ». Résultat : je n’ai jamais eu un succès aussi rapide en termes de critique comme de public ». Et toc!

C’est avec le single My Lomo & Me (Je Photographie Des Gens Heureux) que la (mal)heureuse perdante du télé-crochet de TF1 a fait son grand retour fin de l’année passée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 42529 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines