Magazine High tech

Le courant entre par la fenêtre

Publié le 12 mars 2013 par Pwrlovers @pwrlovers

Une start-up britannique, créée au sein de la célèbre université d’Oxford, vient d’obtenir un confortable financement de 2 millions de livres sterling pour mener à bien l’industrialisation de sa technologie de fenêtres photovoltaïques colorées.

La technologie développée fonctionne en ajoutant une couche de semi-conducteurs transparents de trois microns d’épaisseur à un vitrage conventionnel. Le verre ainsi traité est capable de transformer 12% de l’énergie solaire reçue en électricité utilisable, soit en l’injectant sur le réseau national, soit directement pour le fonctionnement d’un bâtiment ainsi équipé.

Oxford Photovoltaïcs propose une gamme de couleurs très large pour satisfaire aux caprices des designers et des architectes qui pourraient s’emparer de ce nouveau produit, en prévenant que les performances varient en fonction des choix : le taux de rendement énergétique est le plus élevé quand le revètement est entièrement opaque, ce qui n’est évidemment pas le plus pratique quand ont prévoit une fenêtre.

Les utilisateurs devront se satisfaire de compromis : le bleu n’est pas très recommandé, mais le vert offre un très bon rendement et le rouge un rendement correct.

Une start-up d'Oxford développe des fenêtres photovoltaïques

Une start-up d’Oxford développe des fenêtres photovoltaïques en plusieurs couleurs

Ce type de cellules solaires photoélectrochimiques, souvent appelées cellules Grätzel, utilise habituellement une anode photo-sensibilisée immergée dans un électrolyte liquide. Les coûts de revient de cette technologie sont relativement bas en comparaison des produits classiques, mais la durée de vie est limitée à cause de problèmes de corrosion et de fuites. L’originalité de la solution d’Oxford réside en l’utilisation d’une électrolyte solide, qui permet de s’affranchir de ces défauts.

Les premiers échantillons devraient être disponibles cette année, en format A4 pour l’instant. Outre le prix et le stabilité, les fenêtres photovoltaïques colorées présentent l’avantage de ne pas nécessiter de terres rares, de ne pas consommer de grandes quantités d’énergie lors de la fabrication, en évitant les passages à haute température et de fabrication sous vide poussé.

 
Remonter à la source :

Oxford Photovoltaïcs solid Grätzel-type photoelectrochemical system


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pwrlovers 1531 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte