Magazine Basketball

Run to the MIP : Nikola Vucevic

Publié le 12 mars 2013 par Insidebasket @insidebasket
Run to the MIP : Nikola Vucevic
Toute cette saison, je me suis dit "je vais faire un focus sur l'excellente saison que réalise Vucevic" mais je n'ai, jusqu'ici, pas pris la peine de mettre en lumière les performances du jeune intérieur monténégrin et je vais donc me faire un plaisir de concrétiser cette intention ! Après James Harden et Paul George, passons maintenant à Nikola Vucevic.
Vucevic est clairement moins flashy que les deux précédents mais sa progression reste parmi les plus impressionnantes cette année. Ce qui a changé pour Vucevic, c'est qu'il a atterri au sein d'une franchise en pleine reconstruction. Cette situation lui a permis d'être titularisé dès le premier match de la saison régulière et de s'accoutumer au poste de pivot titulaire en NBA.
Alors même si les défaites s'amoncellent en Floride quoi de plus formateur pour une jeune joueur que de bénéficier de toutes ces minutes ? Le fait d'évoluer au sein d'une franchise NBA procure de nombreux avantages, l'environnement est propice à la progression que ce soit à travers les infrastructures, le coaching staff, les multiples séances (tactique, vidéo, renforcement musculaire...) encore faut-il pouvoir confirmer sur le terrain. Et en ce sens, ce transfert à Orlando fut une aubaine pour Vucevic.
A Philadelphie, sont temps de jeu restait sinusoïdale et n'était donc pas propice à son épanouissement. Une situation qu'il avait décrite à nos confrères de basket usa (et plus précisément à Benjamin Adler) en février dernier lors du All-Star Break :
"On peut plus ou moins dire ça car l’année dernière à Philadelphie j’en avais, mais ce n’était pas régulier. Je pouvais jouer 30 minutes un soir et le suivant 5 ou 10. Ce n’est pas évident de faire des bons matches quand tu joues peu, surtout que du coup tu te mets plus de pression en te disant que tu dois tout faire bien. Là, dès le début de saison le coach m’a dit que j’allais être dans le cinq, avec des minutes, et que je devais juste jouer mon jeu, sans penser à rien. C’est ce que j’ai fait. J’ai vite gagné en confiance et forcément, je ne me pollue plus l’esprit en pensant eux erreurs que j’ai faites ou que je pourrais faire.
A Orlando, la donne est tout à fait différente et cette acclimatation au poste de titulaire s'est faite rapidement, les chiffres de Vucevic ont augmenté de façon exponentielle durant les trois premiers mois de compétition :

 Mois  Minutes Points
Rebonds

 Novembre  28,1  9,5 7,9

Décembre
 33,2 12,1
12,8

Janvier
36,1
14,4
12,9


Les chiffres sont extrêmement révélateurs de l'adaptation rapide du jeune pivot et ne laissent personnes indifférents puisque LeBron James en personne a tenu à le féliciter lors du dernier match face au Heat. Des propos qui ont visiblement touché Vucevic :
"LeBron James m’a dit après le match que j’avais vraiment bien joué et cela représente beaucoup pour moi venant du meilleur joueur de la NBA."
Des éloges bien méritées pour Vucevic qui a progressé dans plusieurs domaines mais c'est au rebond qu'il s'est montré le plus impressionnant ! Avec 11,4 rebonds par match , Vucevic n'est autre que le 5ème meilleur rebondeur de la ligue, 4ème au classement des double doubles (avec 35) et 4ème au total rebounding percentage. Mais qu'est-ce que ce total rebounding percentage ? C'est une estimation du pourcentage de rebonds qu'un joueur est susceptible de prendre pour son équipe lorsqu'il est sur le terrain, soit 20 % pour le big men du Magic. Comment illustrer au mieux ce pourcentage ? Tout simplement en reprenant les 3 meilleurs totaux de Vucevic sur la saison :
- 29 rebonds face au Heat le 31/12/12 (soit 58 % des rebonds)
- 21 rebonds face au Heat le 6/03/12 (soit 47 % des rebonds)
- 19 rebonds face à Portland le 10/02/13 et face aux Sixers le 26/02/13 (soit 42 % des rebonds)
On comprend mieux maintenant pourquoi le King n'a pas hésité à féliciter Vucevic ! Notons qu'il n'a pas manqué les rendez-vous face à son ancien club puisque lors des trois rencontres, Vucevic a cumulé en moyenne 16,7 rebonds et le Magic a remporté deux des trois confrontations ! Des performances qui ne surprenent en aucun cas son premier entraîneur en NBA, Doug Collins :
"Nous avions quelques blessures, Brand et Hawes pour un moment, de ce fait lui et Lavoy ont pu obtenir pas mal de temps de jeu. Nous avions vu ce qu'il était capable de faire, mais en playoffs Lavoy a pris les minutes de Vucevic. Nous savions à quel point Nik était talentueux, et il a fait une superbe saison. J'appréciais le fait que lorsqu'il était à l'Université il devenait meilleur chaque année. La seule chose que vous pouvez toujours transférer de l'Université au niveau professionnel est le rebond. Si vous êtes capable de prendre des rebonds, vous pouvez le faire à tous les niveaux. Il a de bonnes mains, il a un bon timing. Ce n'est pas vraiment un bon jumper, mais il suivra le shoot et il sera très rapide pour le récupérer."
Sur le plan offensif, Vucevic dispose du 18ème meilleur pourcentage avec 52 %. Son pourcentage in the paint est bien meilleure que la saison passée mais ce n'est pas tout puisque le Monténégrin est aussi capable de s'écarter et d'être adroit à mi-distance comme l'illustre ce petit schéma de NBA.com/Stats :
Run to the MIP : Nikola Vucevic
Lorsqu'il reçoit la balle dans la peinture, Vucevic réalise un petit jump hook que ce soit de la main droite ou de la main gauche. Il apprécie également shooter à mi-distance et il sait utiliser cette arme de différentes manières. Lorsqu'il est seul bien sûr, suite à un écran ou encore lorsqu'il se retrouve en situation pour poster son adversaire direct. Il a cette capacité de se retourner en faisant face à son opposant pour finalement lui coller un midrange en pleine face !
En définitive, Vucecic est assurément un candidat sérieux pour le titre de MIP, si ce n'est le favoris (comprenez, le futur MVP qui rend hommage à Vucevic...). Le site Roundballdaily.com lui a d'ailleurs demandé le 26 février dernier ce que lui procurerait le fait d'obtenir cette distinction :
" Ça me ferait plaisir. Ce serait un grand honneur pour moi de gagner ce titre, notamment en raison du fait qu'il y a eu pas mal de gars qui ont bien joué cette année comparé à l'année dernière. Le simple fait d'être dans les prétendants signifie beaucoup pour moi."
Humble avec tout ça ! Bref, si Nikola Vucevic reçoit le titre de Most Improved Player, il y aura au moins eu un petit rayon de soleil sur la ville d'Orlando cette saison et c'est déjà pas si mal ! Qui aurait pu le prédire ?! Allez, on termine avec sa progression statistique et son dernier carton face au Heat .

Saisons
Points
 Rebonds Contres
% à 2pts

2011/2012
5,5 4,8
 0,7 45

2012/2013
12,3
11,4
 1 52,5



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Insidebasket 67819 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines