Magazine Culture

Comment les grands médias manipulent les chiffres du chômage des Etats-Unis

Publié le 12 mars 2013 par Eldon

dc closed ce568 20ca0 Comment les grands médias manipulent les chiffres du chômage des Etats UnisLes Etats-Unis voient le chômage baisser, le signe d’une reprise imminente. C’est le message dont on nous serine les oreilles depuis des semaines, les grands médias français (Le Monde, Challenges, LCI, …)  reprenant les messages optimistes des grands médias américains, histoire de nous faire croire que demain ça ira mieux, car comme chacun sait, l’espoir fait vivre , et que le modèle ultra-libéral a toujours le dessus sur les crises.

Il faut dire que l’Administration Obama met le paquet: emprunt de 6 milliards de dollars, des taux d’intérêts au plus bas et une FED qui émet 40 milliards de dollars par mois.

Alors oui, le chômage a baissé. Il atteint le niveau le plus bas depuis quatre ans avec 7,7% de la population active.  Rien qu’en février, il y a eu 296 000 chômeurs de moins.

Mais si seulement c’était tout.

Car ce qu’ont tait, c’est que le nombre d’Américains « en dehors du  marché du travail» (« not in the labor force ») a dans la même période augmenté de 296 000. L

La vérité est que le pourcentage d’Américains en âge de travailler qui ont un emploi est  seulement 0,1% supérieur à ce qu’il était il y a trois ans exactement.

Plus de 146 millions d’Américains avaient un emploi en 2007. Mais aujourd’hui, seuls 142,2 millions d’Américains ont un emploi, alors que la population n’a cessé de croître depuis lors. Où est la baisse du chômage?

Le «taux de chômage» est devenue une notion si vide de sens que ce n’est vraiment pas la peine de lui prêter encore beaucoup d’attention.

Pour savoir ce qu’ est la situation de l’emploi  aux États-Unis ou ailleurs, il convient d’observer le ratio emploi-population qui est de loin le  critère de mesure du chômage le plus pertinent selon de nombreux économistes.

Le ratio emploi-population est la proportion de la population d’un pays qui a un emploi (15 à 64 ans dans la plupart des pays de l’OCDE) . Il comprend donc les personnes qui ont cessé de chercher du travail.

Le tableau du ratio emploi-population des États-Unis au cours des dernières années est le suivant:

Employment Population Ratio 2013 425x255 Comment les grands médias manipulent les chiffres du chômage des Etats Unis

Le pourcentage d’Américains ayant un emploi est passé d’environ 63% à en dessous de 59% au cours de la dernière crise économique. Depuis ce temps, il n’a pas remonté au-dessus de 59 pour cent. C’est la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale que le taux d’emploi n’a pas rebondi après une récession.

Le ratio emploi-population a été inférieure à 59% pendant 42 mois d’affilée .

Le pourcentage d’Américains ayant un emploi est donc exactement là où il était il y a trois ans. Malgré les milliards de dollars que le gouvernement américain a emprunté, et malgré l’insouciante impression d’argent de la Réserve fédérale, la situation de l’emploi aux Etats-Unis n’a pas évolué.

Qui peut encore prétendre que la situation de l’emploi aux États-Unis s’améliore? Toute personne qui veut faire valoir que « le chômage est à la baisse » devrait au moins attendre que le taux de chômage-population dépasse  au moins les  59%.

Le Dow Jones est tiré vers le haut grâce à la monnaie de singe que la Fed imprime. Le marché boursier ne reflète donc pas vraiment la santé de l’économie américaine dans son ensemble.

Il suffit par ailleurs  de considérer les chiffres qui suivent:

- Le nombre de personnes sans-abri qui dorment dans des refuges pour itinérants à New York a augmenté de 19% au cours de la dernière année.

- Le nombre d’Américains bénéficiant de coupons alimentaires est passé  de 32 millions à 47 millions pendant la mandature de  Barack Obama

- Selon le Bureau américain du recensement, plus de 146 millions d’Américains sont soit «à faibles revenus»ou  «pauvres»

- Le revenu médian des ménages-aux États-Unis a diminué pendant quatre années consécutives .

- La  Réserve fédérale a injecté encore 100 milliards de dollars dans les banques étrangères au cours de la seule dernière semaine de février afin de soutenir en vain l’économie américaine.

La propagande abrutissante à destination du  grand public et des médias n’y changera rien. La réalité est que les Etats-Unis n’ont pas surmonté la dernière crise économique majeure, et que sans doute une autre arrivera rapidement .

Source: The Economic Collapse

Aller plus loin: les  ratios emploi-population par pays de 2008 à 2010, Banque Mondiale


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eldon 6078 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte