Magazine France

Valls, monstrueux continuateur d’Hortefeux

Publié le 15 mars 2013 par Gédécé @lesechogaucho

24012013

source : émancipation urbaine

Je reviens exprimer mes peurs et ma colère
Je ressens l’urgence, même si ma peau est claire
J’entends les gens dire « Oulà , les fachos reviennent »
Ces gens là  n’ont pas tort mais sont en retard d’une guerre
Les fachos, les fachos sont là
S’il faut le voir pour le croire, ouvre les yeux, regarde
Les fachos, les fachos sont là
Rends-toi compte du danger ou relis tes livres d’histoire
Car pour moi c’est clair
Le borgne ou Hitler
C’est du pareil au même
L’un a eu l’pouvoir l’autre pas encore mais c’est la même « de-mer »
Les mêmes mensonges, les mêmes magouilles, le même amour de la haine

(paroles de Sinsemilia, La flamme)

Valls et les roms, une longue histoire de haine ?

Si l’on part du principe que le racisme, comme la xénophobie, sont des systèmes de pensée qui pratiquent la discrimination à l’encontre de populations entières sur la seule  base de lieux communs éculés,  pour appliquer des qualificatifs péjoratifs  à des individus au seul vu de leur appartenance à une communauté, alors notre ministre de l’intérieur est assurément xénophobe.

A propos d’une expérimentation, les villages d’insertion, que j’estime un peu plus constructive que celle de démanteler de manière  aussi systématique des camps de roms sans aucune considération pour leur devenir,  comme le fait Valls actuellement, bien pire que Sarkozy,  notre ministre déclare en effet avec beaucoup de  suffisance : «Cela ne peut concerner qu’une minorité car, hélas, les occupants de campements ne souhaitent pas s’intégrer dans notre pays pour des raisons culturelles ou parce qu’ils sont entre les mains de réseaux versés dans la mendicité ou la prostitution.

Si cela ne relève pas de la xénophobie, j’y perds mon latin. Voilà un digne successeur d’Hortefeux, dont on est en droit de se demander en quoi il est de gauche avec de tels propos indignes et condamnables. La xénophobie n’est en effet pas une opinion, mais un délit. Et si le Ministre de l’intérieur lui-même ne montre pas le bon exemple, où va-t-on ?

Ma gauche à moi, ce n’est pas celle là.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134566 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte