Magazine High tech

Top 5 : Les héroïnes féministes du jeu vidéo

Publié le 19 mars 2013 par Brokenbird @JournalDuGeek

Si elles y sont très présentes, les femmes n’ont pas toujours une place très flatteuse dans le jeu vidéo. Entre la damoiselle en détresse et simple faire-valoir aux formes parfaites, elles n’ont pas toujours l’occasion de prouver qu’elles sont l’égal de l’homme.
Il existe pourtant quelques héroïnes qui vont à contre-courant de la tendance générale et qui montrent bien à quel point les rôles sont interchangeables.

5 – Kate Walker (Syberia)

7941

Lorsque Syberia sort en 2002, il envoûte immédiatement les joueurs par son ambiance fantastique et son héroïne atypique. Si le personnage principal est souvent caricatural dans les jeux à base d’énigmes, Kate possède une personnalité marquée qui n’est pas pour rien dans le plaisir que l’on prend à jouer.
C’est elle qui, bien décidée à conclure la vente d’une usine d’automates, partira à la recherche de son légitime héritier. Si les obstacles seront nombreux sur sa route, elle ne se découragera pas et ira jusqu’à faire de nombreux sacrifices pour parvenir à son but.

4 – Lara Croft (Tomb Raider)

Tomb-raider-lara

Si la Lara connue des joueurs est devenue une icône davantage connue du grand public pour son tour de poitrine que ses talents d’archéologue, la réécriture du personnage à l’occasion du reboot aura permis de lui donner une dimension humaine.

On souffre avec Lara, on progresse avec elle et on la voit devenir plus forte au fil du temps. Des sensations bien trop rares dans les jeux vidéos, et pour lesquelles on ne peut que remercier Rhianna Pratchett.

3 – Kameo (Kameo)

kameo

La princesse Kameo n’a décidément pas de chance : son royaume est attaqué par des trolls qui ont emprisonnés les membres de sa famille, la laissant seule capable de défendre le royaume. Si ce genre de situation nous prédispose d’habitude à incarner un personnage mâle, Rare casse les codes en mettant une femme au premier plan.

Une manière de rattraper le passage de Krystal (Starfox Adventures) du statut d’héroïne à celui de personnage secondaire ? Toujours est-il que la princesse assurera sa fonction de défenseur du royaume aussi bien que n’importe quel prince…

2 – Samus Aran (Metroid)

SamusAran_1600

Jouer un personnage en armure est un poncif du jeu vidéo. Mais qui aurait imaginé que derrière cette silhouette aux épaules surdimensionnées se cache une femme ? Il fallait à l’époque du premier Metroidfinir le jeu en moins de cinq heures pour découvrir la vérité, et on peut affirmer qu’il s’agit là de l’un des retournements de situation les plus incroyables du jeu vidéo.

Samus a depuis accompli son devoir plus d’une fois avec une efficacité toujours renouvelée, se hissant sans encombre aux côtés des autres icônes de Nintendo.

1 – Commandant Shepard (Mass Effect)

Mass-effect-3-female-shepard

La voilà, la touche ultime de féminisme du jeu vidéo : proposer de remplacer un personnage principal masculin par son pendant féminin. L’idée est certes simple, mais elle nécessite un énorme travail pour permettre à chacun de vivre une aventure passionnante avec un personnage intéressant.

Bioware a réussi à toucher un public extrêmement large grâce à cette possibilité (ainsi qu’à l’ouverture aux romances homosexuelles), et de nombreux fans sont reconnaissants au studio de leur avoir permis d’incarner le héros qu’il désiraient.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Brokenbird 953528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte