Magazine Science & vie

Le Nucléaire contre tous ??( 29):La bio masse et son corolaire ,le stockage du CO2

Publié le 19 mars 2013 par 000111aaa

Rien de mieux qu’ un candide pour regarder les choses avec les yeux tout grand ouverts !  C’est ce que mon dialogue avec PIERRE  va approfondir !

« -Ce me semble être un marché de dupes ,PAPY, de prétendre utiliser toutes sortes de bio masses pour remplacer des combustibles fossiles et générer de l’électricité , de la chaleur et même des carburants , si en les brulant on reforme le CO2  qu’ on veut éviter pour son effet de serre …… !

- Mais il ne peut être question ,  PIERRE , même dans un futur lointain , d’éliminer complétement toute production anthropique  de  CO2 ;forcer l’humanité à un tel objectif  serait angélique et impossible ….Il n’est seulement question  que d’ obliger la courbe de température  globale terrestre à  ne pas dépasser les 2 – 3 degrés centigrades à la fin du siècle !

- Alors ,  c’est comme chercher à remplir d’eau une bassine trouée …. si tu fais partir dans la cheminée ou dans les gaz d’échappement le carbone de ta bio masse ….

-Tu mets le doigt là où il faut et deux catégories de problèmes vont trouver leurs solutions  … du moins on l’espère  dans un futur pas trop lointain ….Les transports feront de plus en plus appel à une électricité  d’origine non carbone  et les grosses industries très polluantes en  CO2   vont travailler sa captation par puits géologique et /ou chimique …..On renverra ce CO2 sous la Terre !

- Tu m’as raconté  une partie de tes travaux de thèse  et je me rappelle que  tu parlais d’une sorte de «   CARBOGLACE » à – 78 ° C et du  CO2   qui s’en échappait en fumées légères (en se sublimant !) Comment peux-tu envisager  de mettre BEAUCOUP de  CO2   sous la TERRE   puisqu’ elle se réchauffe de 3°C  tous les 100 m de profondeur ????

- Je peux te répondre : il s’agit d’utiliser les propriétés de certains gaz  de présenter un état très condensé  et qu’ on nomme «  supercritique » . On parle de fluide supercritique lorsqu'un fluide est chauffé au-delà de sa température critique et lorsqu'il est comprimé au-dessus de sa pression critique. Les propriétés physiques d'un tel fluide (densité, viscosité, diffusivité)  deviennent intermédiaires entre celles des liquides et celles des gaz.

-Et quelles deviennent alors les conditions d’obtention d’un  CO2  supercritique ?

- Elles ne sont pas trop exigeantes, crois-moi : température critique : 31 °C, pression critique : 73 bars ET JE T’AI MIS UNE PHOTO POUR T'AIDER A TROUVER LE BON ENDROIT OU   LE PLACER SOUS LA TERRE !!!

Capture.PNG CO2.PNG

A suivre

-


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine