Magazine Environnement

Révolte des peuples ? plus qu’hier et moins que demain

Publié le 19 mars 2013 par Idealmag @idealmag2
Rédigé par le Mardi 19 Mars 2013 à | Lu 9 fois

Les politiques au pouvoir aujourd'hui sont nés après la seconde guerre mondiale, ou juste à l'après guerre. L'histoire cède la place au l'impérialisme économique. Pendant que la solidarité de l'après-guerre est balayée par l'individualisme, les visionnaires humanistes par les nationalistes, le libéralisme triomphe... mais les peuples auront-ils la patience d'attendre la sagesse et l'illumination de leurs dirigeants et de subir ?


La résistance au capitalisme a traversé la méditerranée et s'installe en Europe.

Les grands "compétents" qui ont la solution à tous les problèmes depuis des années, se font ajourd'hui appeler les « clowns »... et tour à tour les peuples de l'Union Européenne  se révoltent, de la Grèce au Portugal, de l'Italie à la Bulgarie, séparément dans de nombreux pays de l'Union.

L'indignation est partout, répendant une odeur de pré-printemps européen.

"La plus grande violence est la pauvreté" scandaient les indignés de la place Syntagma d'Athènes.
"A bas la dictature financière ! " s'exclamaient les manifestants de Rossio à Lisbonne.

Les peuples se réveillent pour prendre en charge eux-mêmes leur destin et l'arracher à un système qui veut faire des citoyens une vulgaire marchandise. Au delà des dictatures contestées et des élections sur le feu, les révoltes des pays d'orient et la colère qui gronde en Europe ont en commun l'insoutenable pression économique qu'exercent les cartels de la finance sur leur vie.

De la Tunisie à l'Égypte, du Maroc au Yémen, de l'Espagne au Portugal, de la Grèce à l'Islande, les citoyens, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, travailleurs et chômeurs relèvent la tête et opposent une magnifique résistance pacifique au pouvoir de leurs gouvernements, élus ou non, qui exécutent servilement les décisions du FMI, de la Banque mondiale, des marchés financiers, des agences de notation, des banquiers etc. 

Italie : La politique européenne est dévoilée comme un terrain d'usuriers

La révolte italienne, victorieuse, veut réformer par le vide

Les députés du Mouvement 5 étoiles de Beppe Grillo font leur entrée au Parlement. Quelle est leur première intention, bien que nous ne connaissions pas clairement leur programme et stratégie ?

«Nous ouvrirons le Parlement comme une boîte de thon» : Beppe Grillo dit ses intentions à l'égard d'un système qu'il estime être aux mains d'une caste.  Il veut en outre organiser sans tarder un référendum via Internet pour sortir de l'euro. «Nous en sommes déjà sortis de facto. Les États du nord de l'Europe nous y maintiennent tant que leurs banques n'auront pas récupéré leurs investissements en titres d'État italiens», déclare-t-il au quotidien allemand Handelsblatt.

Ces 109 nouveaux députés et ces 54 sénateurs imposent une démocratie participative :

-Plus jeunes,
-ont remplacé à la buvette, vins et alcools par des jus de fruits,
-tutoient tout le monde et refusent qu'on les appelle «onorevole», le titre traditionnellement réservé aux députés.
-délaissent les bouteilles d'eau pour une carafe d'eau du robinet,
-veulent des décisions à main levée,
-l'abolition du vote secret,
-la transparence des débats,
-la discussion immédiate des propositions de loi d'initiative populaire,
-veulent l'interdiction de circuler en voiture de fonction ;
-la rotation trimestrielle des chefs de groupe et des porte-parole, 
-ont lancé un appel à candidatures sur Internet,
-ont réduit d'autorité leurs indemnités, annonçant qu'ils ne prendraient que 5000 euros par mois.
-leur marti renonce aux 42,8 millions d'euros de remboursement des frais de campagne auxquels il était en droit de prétendre, (8,7 millions de voix)
-met au défi les autres forces politiques d'en faire autant. À commencer par le Parti démocrate, qui doit percevoir 45 millions d'euros.
-interdisent de changer de casaque en cours de législature ou d'exprimer un vote individuel, sous peine d'être immédiatement exclu, e
-exigent la démission de tout parlementaire condamné, même au premier degré, ou se trouvant en conflit d'intérêt.

Un nouveau monde politique ?

Chypre : Le FMI tente d'organiser un prélèvement d'autorité sur les comptes bancaires des chypriotes

Photo Letemps.ch Photo Letemps.ch A Chypre, les Européens et le FMI ont tenté ce week-end d'organiser un prélèvement sur les comptes bancaires des Chypriotes. Il a été décidé de ponctionner d'autorité 6,75 % des dépôts jusqu'à 100 000 euros, 9,9 % au-delà. L'idée est de faire participer au plan de sauvetage du pays les Chypriotes et surtout les Russes.


Plus de garantie sur les comptes bancaires
France : diviser par deux les allocations familiales au-delà d'un certain niveau de revenus
Qui acceptera de moins nourrir ses enfants pour ces banquiers ?

Lisez la suite : http://www.idealmag.org/Revolte-des-peuples-plus-qu-hier-et-moins-que-demain_a459.html


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Idealmag 46330 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte