Magazine

Tâche de vin

Publié le 14 avril 2008 par Pandora

Déjà un nouveau texte pour les impromptus, il s'agissait cette fois d'écrire sur le thème d'une tâche de vin bien marquée :
  

Assis à mon bureau, je suis plongé depuis le début de la soirée dans un rapport complexe et explosif dont les conclusions sont très attendues, et dont la rédaction est un vrai casse tête. Chaque mot est pesé, chaque phrase est ciselée, lue et relue pour rester dans le diplomatiquement correct, bref un cauchemar. Encore plus difficile que de rédiger un texte sur une consigne d’écriture, c’est dire ! Je suis brutalement interrompu par l’arrivée tonitruante et impromptue de ma chère et tendre épouse Pandora :

« Mon chéri, devine d’où je viens… »

Je réponds, sans la regarder, histoire de lui faire comprendre que je suis très occupé et donc fort peu disponible :

- De ta coiffeuse ?

-Fais un petit effort, si tu levais tes yeux du boulot que tu n’es plus sensé ramener à la maison je te le rappelle, tu verrais que ça ne peut pas être le coiffeur…

Plus moyen d’y échapper, et en plus c’est vrai que je lui avais promis d’arrêter de travailler le soir en rentrant pour passer plus de temps avec elle. Pour me faire pardonner je décide donc de faire une vraie pause. Je la regarde, elle ne me paraît pas changée, pas de nouvelle coiffure, pas de nouvelles lunettes. Elle a l’œil qui pétille, signe qu’elle est de très bonne humeur, et elle porte le petit tailleur si sexy que j’aime tellement … Je vais probablement faire un break plus prolongé que prévu ! D’où peut-elle bien revenir ?

- Voyons un peu, de ta masseuse ? 

- Non

-De ton esthéticienne ?

-Non

- De ta relookeuse ?

- Non, tu es très loin. Allez je te le dis, je suis allée chez la voyante dont Agatha m’avait parlée, tu sais celle qui lui avait prédit que Boléro se casserait une patte en tombant dans le jacuzzi.

Une voyante, cela faisait longtemps… Encore une découverte de la meilleure amie de ma femme, Agatha, une vraie folle qui ne sort jamais sans son bichon parme Boléro (c’est vraiment la couleur dans laquelle le chien ressort du toiletteur). Une autre de ses idées de génie, donc, après l’astrologue et le psychanalyste pour chien (pour notre Yorkshire, pas pour mon épouse !). Pandora est vraiment très imaginative pour dépenser l’argent que je m’escrime à gagner, et encore plus quand elle se fait conseiller par son amie.  

- Elle est vraiment fantastique, tu aurais dû voir, elle est très spéciale et n’a rien d’une bonimenteuse de quartier. D’ailleurs tu ne croiras jamais dans quoi elle lit l’avenir…


-Si je ne le croirai jamais…

Elle me regarde d’un œil noir, trouvant que je ne joue pas assez le jeu, mais elle a tellement envie de me raconter la suite qu’elle continue aussitôt :

-Elle lit dans les tâches de vin. Tu renverses un peu de vin rouge sur le tissu d’un vêtement que tu as porté (il faut qu’il ait été porté suffisamment longtemps pour qu’il soit bien imprégné de tes vibrations profondes) et cela fait une tâche qu’elle regarde pour savoir ce qui va t’arriver. Et pour moi, elle n’a vu que de belles choses, que du bonheur. Il faut dire qu’avec le vin de ta cave, ce ne pouvaient être que de grandes choses !

Un frisson glacé me parcourt l’échine, le vin de la maison est stocké dans la cave et le bon vin dans MA cave à vins réfrigérée et maintenue à humidité constante comme il se doit. Si ma femme ne connait rien au vin, l’œnologie est ma vraie passion, mon plaisir, la façon dont je dépense de mon côté l’argent que je m’escrime à gagner. J’y descends régulièrement pour caresser quelques bouteilles, les faisant tourner délicatement dans mes mains, passant le doigt sur les étiquettes des crus tous plus prestigieux les uns que les autres : Château Latour, Château Margaux, Chateau d’Yquem, Château Mouton Rotschild, Petrus, …. Chaque bouteille est un coup de cœur… et représente une coquette somme d’argent, mais quel plaisir à savourer. Je lui demande donc avec un peu d’anxiété dans la voix

-Pandora ma chérie, tu as bien pris le vin dans LA cave où Maria stocke le vin pour la semaine et la cuisine, pas dans MA cave ?

-Du vin de cuisine ? Mais mon amour, je n’allais quand même pas me faire lire l’avenir dans de la vulgaire piquette ! Non j’ai pris une des bouteilles de ta cave, mais ne t’inquiète pas, je n’ai pas choisi un de tes grands bordeaux hors de prix. Je ne suis pas complètement stupide. J’ai pris du vin Italien, un truc qui finit en -i, Romanée-Conti je crois.

 
Spéciale dédicace à m&m's qui se reconnaitra,  oenophile pratiquant... très pratiquant ;-)
En rapport avec ce texte, Pat la Fourmi vous conseille la lecture de la "Barrique d'Amontillado" d'Edgar Poe


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pandora 57 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte