Magazine High tech

Quand Facebook coûte 62 millions de dollars au NASDAQ

Publié le 26 mars 2013 par Brokenbird @JournalDuGeek

Le 18 mai 2012 après des mois de rumeurs Facebook est finalement entré en bourse. Les traders avaient alors sauté sur l’occasion afin de profiter des premiers échanges, à tel point que le NASDAQ avait alors connu des dysfonctionnements.

Durant les premières dizaines minute de la cotation, un imbroglio entre l’heure précise de l’entrée en bourse et la prise en compte des ordres parachevé par un nombre colossal d’opérations avaient entraîné un certain nombre de couacs.

De nombreux ordres ont finalement été effectués au même moment en début d’après-midi et non le matin, sans qu’il soit précisé en plus qu’il s’agissait d’ordres différés. Laissant ainsi croire aux autres investisseurs qu’ils étaient nombreux à vouloir abandonner le navire qui commençait à tanguer, ne faisant qu’accentuer la tendance déjà baissière.

nasdaq-dice-finished1-1

Cette situation chaotique aurait fait perdre aux traders la somme cumulée de 500 millions de dollars, et ont donc demandé à NASDAQ OMX, la société qui gère l’indice, de rembourser. D’accord sur le principe, la société a envisagé un plan de remboursement de quelques millions. Sous la pression, elle a fini par accepter un plan de 62 millions de dollars, validé hier par la SEC, l’autorité financière américaine.

La somme sera distribuée par la FinRA, une autre autorité de régulation financière, au cas par cas en fonction des dossiers. Elle risque cependant de contenter peu monde en comparaison à aux estimations globales. L’UBS qui affirme avoir perdu près de 290 millions de dollars s’était d’ailleurs opposée à ce plan de remboursement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Brokenbird 953528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine