Magazine Côté Femmes

La Cabane

Publié le 26 mars 2013 par Sanfig
La Cabane
La Cabane
Lors de notre passage à Montréal le weekend dernier, le doux, notre petite cocotte et moi sommes allés dîner à La Cabane, version moderne et urbaine de la cabane à sucre.  À chaque année un chef différent est aux fourneaux, cette année c'est la chef portugaise Helena Loureiro des restaurants Portuscalle et Helena.  Je trouvais ça intéressant un menu cabane à sucre avec une touche portugaise, tel le mariage de nos deux cultures (doux et moi).  La bouffe n'a absolument pas déçu par contre le service était médiocre à souhait pour ne pas dire inexistant.   Tout semblait bien commencer lorque nous sommes arrivés, on nous a installé sur le bord de la fenêtre avec une vue sur le vieux-port, bébé installée sur sa chaise haute on était prêts à commencer.  Pour être certaine je demande au serveur qu'est-ce qui allait être servi à la petite ca nous avions payé $20 pour son plat.  Il m'assure que c'est un plat assez copieux pour elle mais elle allait l'avoir tout de même, parfait.  Place aux entrées, une délicieuse salade avec une vinaigrette à l'érable qui goûtait presque le sucre à la crème nous est servie, avec des petits acras de morue à la portugaise, quelques tranches de pâté ainsi que des sardines dans l'huile d'olive.  Le tout sublime.  Ludivine avait faim mais la salade, les sardines et le pâté ne faisait pas son affaire, elle s'est simplement contentée de quelques bouchées d'acras de morue et des petits crôutons de pain.  Pas de problème, je me suis dit, la soupe s'en vient puis elle va adoré.  Effectivement elle a aimé mais elle n'avait pas de plat pour elle, elle a dû mangé de la soupe de maman.  Lorsque vient le temps de manger le plat principal, une feijoada (cassoulet)...nous avons sans exagération attendu une bonne heure. Notre réservation était à 12h il était maintenant 14h et nous n'avions toujours pas notre plat principal...avec un enfant de 19 mois je ne sais pas si vous savez mais ce n'est pas une bonne chose.  On attendait toujours le plat d'enfant dont le serveur nous avait vanté les mérites à notre arrivée.  Puis-je dire que c'est INACEPTABLE!!!!!  Faire attendre un enfant 2h pour manger c'est du jamais vu.  Finalement notre cassoulet arrive, délicieux aussi mais toujours rien pour l'enfant, nous avons donc pris pour acquis qu'elle devait manger la même chose que nous, de notre assiette...après s'être gavée de carottes et de poulet la crise commence....elle n'en pouvait plus et puis nous non plus.  Inutile de vous dire que le dessert, j'aurais pu m'en passer,  mais après avoir fait quelques commentaires au serveur qui nous avait carrément délaissé il nous assure que les desserts étaients déjà prêts à être servis et qu'en plus il nous offrait deux verres de bulles...pffff! tu peux te les foutre quelque part tes bulles (j'ai eu peur de penser à voix haute). Nous avons donc avalé nos desserts et sommes partis satisfaits de la bouffe mais Ô combien deçus de cette Cabane dont j'avais tellement entendu dire de belles choses.  ***Désolée pour le manque de photos de cassoulet, mais je n'avais qu'une chose en ce moment là, de manger ;o)
La Cabane    

La Cabane

Notre entrée.


La Cabane

Ludivine découvre les acras de morue.


La Cabane

Notre dessert.




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sanfig 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte