Magazine

De Brassens…

Publié le 26 mars 2013 par Lawrence Desrosiers

— Je demeure un navigateur solitaire qui navigue à contre-courant.
— Ce qui existe vraiment, c’est ce qu’on a à l’intérieur. Tout le reste est du vent.
— Les seules choses dont je suis sûr, que je peux partager, ce sont mes incertitudes. Et personne n’en veut!
— De temps en temps, je fais une descente dans mes ténèbres, à la lueur de ce que je crois savoir et de ce que je sais que j’ignore.
— Les souvenirs que je garde, les plus agréables de ma vie, sont les souvenirs de vacances. C’est pour cela que je regrette un peu l’enfance : à cause des vacances.
— Je déplore qu’on utilise La Fontaine pour empoisonner les enfants. Ce n’est pas un jouet d’enfants, La Fontaine. C’est un auteur pour grandes personnes.
Georges Brassens, Les chemins qui ne mènent pas à Rome
Lo x

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2040 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte