Magazine Humanitaire

Tchad : Aide en faveur des r??fugi??s tchadiens pr??sents sur le site de Madana au Cameroun et de la population de N???Djamena affect??e par le conflit de f??vrier 2008.

Publié le 25 février 2008 par Thierry Mauricet

Au Tchad, la situation politique est instable depuis de nombreuses ann??es. Diff??rents groupes dissidents se sont form??s et s???insurgent contre la politique du Pr??sident tchadien Idriss D??by Itno. A la fin du mois de janvier 2008, d???importantes colonnes rebelles lourdement arm??es sont venues du Soudan et se sont dirig??s vers N???Djamena. Les principaux groupes rebelles sont l???Union des Forces pour la D??mocratie et le D??veloppement (UFDD), le Rassemblement des Forces pour le Changement (RFC) et l???Union des Forces pour la D??mocratie et le D??veloppement Fondamentale (UFDD-F).

D??s le 2 f??vrier 2008, les troupes rebelles et l???arm??e nationale tchadienne se sont affront??es dans les rues de la capitale. Ces combats ont perdur?? jusqu???au 4 f??vrier 2008, date ?? laquelle les rebelles ont ??t?? repouss??s par l???arm??e gouvernementale ou selon d???autres sources ont effectu?? un ?? repli technique ??. Depuis cette date, ces groupes dissidents se sont tout d???abord dirig??s vers le Sud du pays, avant de remonter ?? l???Est dans la r??gion du Dar Sila, ?? quelques kilom??tres de la fronti??re soudanaise.

Tchad_ndjamena_march_central_022008
Tchad_ndjamena_022008_8_2
Tchad_ndjamena_022008_5

Ces combats ont caus?? de nombreux d??g??ts. Les infrastructures publiques (Minist??res, Parlement, banques, march?? central???) ainsi que certaines habitations ont subi d???importantes d??gradations ou ont ??t?? enti??rement d??truites. Parall??lement, N???Djamena a ??t?? le th????tre de nombreux pillages, en particulier dans les maisons inhabit??es suite ?? la fuite de leur propri??taire.

Cameroun_kousseri_022008

Suite ?? ces affrontements, des milliers de civils tchadiens ont fuit N???Djamena pour se r??fugier au Cameroun dans la ville de Kouss??ri ; ces deux villes n?????tant s??par??es que par un pont. Cet afflux massif de r??fugi??s a ??t?? estim?? jusqu????? 55.000 personnes par le Haut Commissariat aux R??fugi??s des Nations Unies (UNHCR) mais ce chiffre est ?? prendre avec pr??caution. Aucun v??ritable enregistrement n?????tant effectu?? par l???UNHCR, il ??tait tr??s difficile de conna??tre le nombre exact de r??fugi??s pr??sents ?? Kouss??ri rendant ainsi difficile le travail des organisations humanitaires. Cela a ??galement eu pour effet, d???emp??cher de distinguer les r??fugi??s tchadiens de la population camerounaise de Kouss??ri.

Tchad_cameroun_pont_guri_022008

Ces r??fugi??s se sont install??s sur le site de Madana (?? 700 m??tres de la fronti??re), de Sitik (Lyc??e Professionnel de Kousseri) et en ville chez de la famille ou des amis. D??s le 5 f??vrier, une vague de retour pouvait ??tre constat??e bien que quelques habitants de N???Djamena continuaient ?? venir se r??fugier au Cameroun. Ces retours ??taient accompagn??s de va et vient par les chefs de familles r??fugi??es ?? Kouss??ri afin de v??rifier si les conditions s??curitaires ??taient r??unies pour permettre leur retour.

Cameroun_construction_abris_communa

Cameroun_construction_abris_commu_2

Premi??re Urgence propose d???intervenir au profit de 3.206 personnes en mettant en ??uvre un programme alliant distribution de kits de reconstruction et de kits non alimentaires. Ces kits seront faits sur mesure selon le degr?? de vuln??rabilit?? des b??n??ficiaires et la gravit?? des dommages que leur logement a subi. Les dommages sont class??s en trois cat??gories : destruction totale de l???habitation, destruction partielle et importante d??gradation. En effet, certains b??n??ficiaires ne recevront qu???un kit de reconstruction ; d???autres (comme les veuves avec des enfants en bas ??ge) recevront en plus de leurs kits une aide financi??re leur permettant de disposer de journalier pour le d??blaiement des gravats ou les travaux de ma??onnerie.

L???op??ration sera men??e simultan??ment ?? N???Djamena dans le 7??me arrondissement quartier Djayri et dans le 3??me arrondissement quartiers de Gardol?? et Sabangani, et sur le site de Madana (Kouss??ri) au Cameroun ?? 700 m??tres de la fronti??re avec le Tchad.

??? Concernant le programme mis en place ?? N???Djamena au Tchad :

Les b??n??ficiaires sont les familles ayant perdu leur logement lors des affrontements entre l???arm??e nationale tchadienne et les groupes dissidents. Le choix des b??n??ficiaires s???est fait selon leur seuil de vuln??rabilit?? (incapacit?? des b??n??ficiaires ?? reconstruire eux-m??mes leur habitat, perte des effets personnels et/ou des outils de travail, d??c??s du chef de famille???).

??? Concernant le programme mis en place ?? Madana au Cameroun :

Pour l???octroi des b??ches au sol, les b??n??ficiaires sont l???ensemble des r??fugi??s du site hormis ceux qui sont install??s ?? l???int??rieur de concessions priv??es. Ces derniers n???ont pas pu b??n??ficier de b??ches car les propri??taires des concessions ont refus?? que Premi??re Urgence les installe dans leur concession.

Concernant les abris communautaires, Premi??re Urgence a choisi de faire b??n??ficier ces abris aux r??fugi??s les plus vuln??rables. Les crit??res retenus sont l???absence d???ombre dans leur ancien emplacement et les familles ayant de nombreux enfants.

Pour la distribution de biens non alimentaires, Premi??re Urgence a retenu les crit??res de vuln??rabilit?? classique ?? savoir les personnes ??g??es, les handicap??s, les enfants en bas ??ge. De plus, les personnes ayant b??n??fici?? de ces biens sont celles qui ont ??t?? omises lors de la pr??c??dente distribution de biens non alimentaires.

Pour en savoir plus sur nos programmes au Tchad.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thierry Mauricet 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte