Magazine Bons plans

This is the end

Par Agathesp

Et bien voilà, nous y sommes.

Je viens d’entamer mon avant-avant dernier jour de travail pour cette saison d’hiver.

Comme je l’ai déjà dit et répété, je déteste les fins, même si celle-ci a une saveur différente des autres.

Depuis que je travaille, j’ai changé pas mal de boulots mais à chaque fois, même si j’avais signé un CDD, il s’est transformé par la suite en CDI. C’est donc la première fois que je sais depuis longtemps la date exacte à laquelle je vais quitter mon travail.

Quand j’ai commencé en novembre dernier, je n’étais pas vraiment enchantée. J’avais quitté l’hôtel-restaurant à peine 3 semaines plus tôt, semaines durant lesquelles j’ai terminé mes travaux. Pas de repos. Je trouvais donc que c’était trop tôt, trop mal payé et pas du tout intéressant. D’un autre côté l’endroit me plaisait (c’est important) et il était proche de chez moi, et puis je n’avais pas le choix ayant démissionné je n’avais pas le droit au chômage, je ne pouvais pas me permettre d’être difficile!

Les deux premières semaines ont été pourries! Aussi pourries que le temps de fin novembre dehors.

Je les ai passé à faire l’inventaire dans les 60 appartements en location. Seule. Dans un bâtiment qui n’était pas chauffé (fin novembre, il devait faire grand maximum 5 degrés à l’intérieur). Remarque, ça m’a laissé le temps de réfléchir un peu et de me demander ce que j’avais fait pour mériter une telle punition. En plus de ça, mon responsable ne m’adressais pas la parole, on errait tout les deux dans ce grand bâtiment vide sans se croiser ni se parler. Moi qui suis plutôt bavarde, je me suis posé plein de questions pour la suite.

Puis est arrivé le jour tant redouté de l’ouverture.

A ce moment là, nous avons compris que se prendre 3 bus de touristes Serbes d’un coup ça faisait un peu mal et que ça allait être toutes les semaines pareil. Remarque, c’est souvent dans l’adversité que les liens se créent… Mon responsable s’est complètement déridé du jour au lendemain et j’ai découvert un homme plein d’humour. Je ne savais pas encore à l’époque qu’on allait vraiment se marrer!

Et puis voilà, c’est terminé et pour une fois je pars à regrets. J’ai passé un hiver vraiment super! C’était super de bosser dans cet endroit, j’ai fais plein de ski, j’ai vu plein de gens, et ça a passé à une allure… Dingue! C’est pour ça que je suis triste, j’avais trouvé la routine que je cherchais ces derniers temps.

Tous les commerces de la stations ferment peu à peu leurs portes jusqu’à l’année prochaine.. On se demande ce qu’on va faire, on se dit qu’on se retrouvera en ce même endroit… Rien n’est moins sur.

Mais heureusement, je ne vais pas avoir le temps de pleurer! Je m’envole pour Rome mercredi.

Avant cela, il y aura le dernier shift de dimanche soir.

Je ne sais pas dire au revoir…

This is the end

Heureusement, James est là pour me consoler!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Agathesp 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte