Magazine Beauté

L’Astuce de la Débutante : le coton-tige !

Publié le 15 avril 2013 par Speakbeauty @SpeakBeautyNel

Aujourd’hui, parlons glam’, parlons chic, parlons coton-tige !

Ce petit outil bien pratique et bien utile est très souvent sous-estimé. En effet, ce petit bijou ne sert pas uniquement à se curer les oreilles (pour le côté glam’!) ! Je l’utilise pour ma part pour bien d’autres choses, et je vais vous en faire part dans cet article ! 

L'Astuce de la Débutante : le coton-tige ! dans Autres bavardages... lastuce-de-la-debutante-le-coton-tige

1ère utilisation alternative : c’est ce que j’appelle l’Astuce de la Débutante en make-up.

Au début quand je me maquillais, je me servais bel et bien d’un coton-tige pour estomper mon maquillage ! Oui d’un coton-tige ! Je n’avais pas de pinceau pour estomper et donc j’ai fais avec ce que j’avais sous la main, je me suis dis que ce serait une bonne idée d’essayer et effectivement, cela fonctionne bien et c’est une astuce que je garde lorsque je pars en week-end, ça m’évite d’emmener 40 pinceaux, alors que j’ai toujours des cotons-tiges sous la main. Gros inconvénient de cette utilisation alternative : le coton-tige est à usage unique alors qu’un pinceau peut se laver et se réutiliser des années ! Vous me direz, un coton-tige, ce n’est pas cher et c’est vrai que ce n’est pas cher. Mais c’est tellement plus pratique finalement d’avoir un pinceau à estomper, c’est plus simple d’utilisation, il n’y a pas besoin de se tortiller dans tous les sens pour estomper son make-up ! De plus, de très bons pinceaux sont maintenant disponibles à tout petits prix (1€ chez ELF, 1€50 chez BYS ou PB Cosmetics). C’est juste une bonne alternative quand on a vraiment rien d’autre sous la main. 

2ème utilisation alternative : rattraper un make-up foiré

Bah ouais, ça m’arrive tout le temps… Mon trait d’eye-liner trop épais, pas précis, ou encore mes ombrés qui débordent ou le mascara qui s’imprime sur la paupière mobile ou le ras de cil inférieur… L’enfer ! Sauf qu’avec mon ami le coton-tige et un peu de démaquillant, j’arrive  à rattraper n’importe quelle bourde ! Fini le mascara sur la paupière mobile, fini le crayon khôl qui a coulé et me fait des yeux de pandas… Le coton-tige est vraiment le produit indispensable d’une bonne trousse à maquillage pour parer à toutes les éventualités ! J’en ai même dans mon sac à main ! Je l’utilise aussi pour redessiner mes lèvres après l’application d’un rouge à lèvres, cela donne un rendu très beau et très net. En plus, c’est tout doux ! 

3ème utilisation alternative : pour le nail-art !

Et là, je vais certainement faire crier toutes les nailistas, mais oui, je suis débutante en nail-art et j’utilise des cotons-tiges. Mais pourquoi faire me direz-vous ? Et bien déjà, pour nettoyer les cuticules après une manucure ! Un peu de dissolvant sur le coton-tige, je frotte et la tour est joué ! En plus, le coton-tige permet un travail de nettoyage de précision ! Je l’utilise également pour repousser mes cuticules. J’applique un peu d’huile anti-cuticules sur le coton-tige, et hop, ces petites peaux s’écartent sans effort et comme le coton-tige, c’est tout doux, pas de risques de se blesser avec (oui, je suis une pas douée du repousse-cuticule en bois et comme j’y vais comme une bourrine, je finis par me faire vachement mal !). Enfin, l’utilisation ultime du coton-tige pour le nail-art : je peux faire des pois maxi-géants avec ! Et là, j’entend encore les nailistas me dire « mais pour ça, il y a le dotting tool » et oui, mais comme je débute en nail-art, et bien je n’ai pas tous les outils indispensables (mon banquier va crier si je passe une commande de plus ce mois-ci), donc j’utilise le coton-tige qui me permet de faire des gros pois (parce qu’avec le cure-dent, je n’en fais que des petits). Encore un bémol, et bien un coton-tige ne peut s’utiliser qu’une fois, en plus, comme le coton a tendance à se barrer, je suis obligée d’utiliser 3/4 cotons-tiges par main. Donc comme pour le pinceau à estomper, le dotting tool est un indispensable (et des lots existent pour pas plus de 6€) mais le coton-tige est une bonne alternative quand on a que ça sous la main

4ème utilisation alternative : pour les dents…

Cette utilisation va en déranger plus d’une, mais moi je l’apprécie énormément ! Je ne me trimballe pas toujours des cure-dents sur moi ou encore ma brosse à dents et mon dentifrice. Alors quand je mange à l’extérieur, je trouve toujours moyen de m’éclipser aux toilettes et là je sors mon ami ultime le coton-tige et je nettoie mes dents avec ! Oui, vous avez bien lu ! Je l’humidifie légèrement et je frotte mes dents une par une rapidement pour enlever les éventuelles traces de nourritures entre les dents ou sur les gencives. Résultat, j’ai toujours un sourire avec des dents propres et ça c’est juste très agréable pour tout le monde

En bref, j’aime le coton-tige et pas uniquement pour ses propriétés curatives des oreilles ! D’ailleurs, les O.R.L sont totalement contre l’utilisation de ses chers cotons-tiges dans nos conduits auditifs… Alors bon, il faut bien leur trouver une utilité une fois qu’on les a hein ? (je ne suis pas en train de dire que je ne me nettoie pas les oreilles, nuance !). Le coton-tige est un petit outil bien pratique que l’on peut transporter partout (après, quand on te demande « pourquoi tu as des cotons-tiges dans ton sac ? », bah tu passes pour la folle de service) et que l’on peut utiliser de maintes façons, je suis même sure que j’en ai oublié ! 

Et vous, avez-vous des utilisations alternatives du coton-tige ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speakbeauty 301 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte