Magazine

Pôle Emploi ...

Publié le 15 avril 2013 par Cebeji

polemploi.jpg

L’agence, qui autrefois s’appelait PANE, a préféré depuis l’anagramme ANPE pour des raisons marketing évidentes ; c’est vrai que la PANE pour l’emploi, ça le fait pas comme on dit de nos jours !

Puis ce fut le tour de Pôle Emploi, quitte à rejoindre les extrémités froides...


Dans tous les cas, l’agence est florissante et compte parmi les entreprises françaises les plus prospères, la clientèle étant de plus en plus nombreuse à franchir ses portes d’autant qu’elle n’a pas vraiment le choix et c’est là sa force.


Jamais un CAT de l’État n’avait si bien marché, profitant de la carence abyssale profonde d’un univers professionnel aussi exsangue que diaphane pour récupérer et employer des fonctionnaires aigris en quête d’idéaux perdus.
Rendons leur hommage tout de même car ils forment le premier rang d’une bataille sociale perdue d’avance ; ils sont en outre les témoins blafards et maladifs d’une désertification annoncée du marché du travail au point de se gaver de pilules multicolores pour garder sommeil et moral, deux états, du reste, en voie d’extinction dans le social.
En dernier lieu, ces fonctionnaires apparaissent comme les ultimes garants d’une foi obsolète et désuète dans le Dieu réinsertion que n’importe qui aurait perdu depuis bien longtemps.
Bref, cessons ces sarcasmes ironiques pour se consacrer sur l’essence de la mission Pôle Emploi à savoir accompagner les funestes chômeurs au retour à l’emploi.


Tout commence par un rendez-vous, une sorte de speed-dating durant lequel le chaland ergophobe a quinze minutes pour justifier sa marginalité sociale honteuse de feignasse encanaillée et patentée. Quelques questions s’en suivent :
- Etes-vous une feignasse depuis toujours et si oui, à part la sieste que savez-vous faire ?
- Etes-vous une feignasse momentanée et si oui, pour quels motifs vous êtes-vous dés-inséré et surtout prouvez votre bonne foi.
- Etes-vous feignasse pour cause de radiation de nos services suite à une commande express du gouvernement pour une revalorisation des statistiques ?
Après les échanges de preuves…euh…de justificatifs en 18 exemplaires qu’il lui faudra exhaustivement produire sous peine de réinitialisation de l’interrogatoire dans un avenir plus ou moins proche, on lui proposera de le reformater selon la version 3.0 en vigueur actuellement.
Qu’est-ce donc que ce reformatage, tout simplement un ré-apprentissage de la rédaction pertinente d’un CV ou comment faire du vide façon strass et paillettes, l’apprentissage également d’un nouveau métier du futur comme technicien de volume c’est-à dire technicien de surface en 3D mais pour les buildings, soit toute sorte de profession valorisante permettant son reclassement et sa guérison car il faut bien le dire…c’est pas bien de nuire au système économique !


En sortant de Pôle Emploi, l’ergoclaste n’oubliera pas de rejoindre son lieu de culte habituel afin de faire repentance voire de se flageller, c’est très apprécié de l’honnête travailleur rétrograde qui lui impute ses pertes salariales. Il faut faire un petit geste quoi…
Non…que les lanternes du labeur fassent un effort tout de même, qu’ils trouvent du travail sinon l’État et la science vont finir par trouver le gêne du chômeur !

<>

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cebeji 2737 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte