Magazine France

De la transparence au voyeurisme, le juste prix

Publié le 15 avril 2013 par Gédécé @lesechogaucho

gouvernement

source

Ce lundi avant 19 heures, l’ensemble des membres du gouvernement devront avoir rendu public leur patrimoine ici. Très franchement, je ne peux que soutenir cette initiative même si elle ne répond pas à toutes les préoccupations,  surgies notamment de l’affaire Cahuzac,  en l’état.Et je ne comprends pas que certains puissent s’y opposer, tant elle me semble aller dans le bon sens. Surtout qu’elle est déjà obligatoire dans la plupart des pays européens. A présent, il faut savoir qu’il n’y a plus que la Slovénie qui ne respecte pas cette règle ! La palme de la transparence revient d’ailleurs à la Norvège où, du simple contribuable à l’élu, toutes les déclarations de patrimoine et de revenus sont publiées sur Internet (à l’exception de celles des membres de la famille royale norvégienne toute de même, faut pas pousser !). Sans aller jusque là, la (mauvaise ?) pensée m’a effleuré l’esprit que les plus récalcitrants sont peut-être ceux qui ont le plus de choses à se reprocher… (n’est-ce pas Monsieur Copé ?). Car ce n’est pas tant le montant total de la fortune personnelle qui effraie le citoyen lambda, mais bien l’utilisation qui en est faite, les conditions de son accumulation et aussi, et surtout, le mensonge et la fraude. Si Mr Cahuzac avait été soumis à cette même obligation, aurait-il déclaré son compte dans un paradis fiscal ? L’histoire a amplement prouvé que le mensonge, même à ses propres amis,  ne lui faisait pas peur… Cette mesure est donc un bon début, même si elle ne saurait suffire en soi.  La lutte contre les conflits d’intérêts doit en effet la compléter, et s’assortir de moyens plus conséquents pour lutter contre les fraudes, qu’elles proviennent d’élus ou d’autres, quelle que soit leur fonction, et leurs moyens d’intimidation ou de chantage…

Après, que certains jugent qu’appartenir à la gauche tout en étant assujetti à l’impôt sur la fortune est quelque peu paradoxal n’est pas mon propos. Cela ne me choque pas outre mesure si cette fortune personnelle est employée à bon escient, c’est à dire dans le sens de l’intérêt collectif plutôt que de la satisfaction de besoins personnels exagérément déconnectés des réalités. Ainsi, utiliser son argent pour créer de l’emploi m’apparait hautement respectable. Je crois que c’est tout ce que demande le bon peuple de France, plutôt que de faire la chasse aux riches, comme le pensent certains notables qui tentent ainsi de se donner bonne conscience par de faux arguments qui ne servent qu’à masquer leur peur de se voir (je dirais enfin !) démasqués…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte