Magazine Conso

#258 Bates Motel

Publié le 15 avril 2013 par Victoireroset @victoireroset

Alors que Californication, The lying Game, The Walking Dead et Banshee (qui vient d’être acheté par Canal+, donc prévoir une diffusion française prochainement) ont tiré leur révérence à l’arrivée du printemps, il est temps d’accueillir de nouveaux shows. Depuis quelques semaines Bates Motel est apparu sur la chaine A&E aux Etats-Unis. Après un teaser plutôt intrigant, j’avais hâte de découvrir les histoires de Norma et Norman Bates et les origines du Bates Motel légendaire.

bates-motel-a&e-poster

Voici le pitch :

Le père de Norman décède accidentellement. Norma la mère décide alors de changer de vie et de quitter l’Arizona et rachète un Motel dans un coin paumé nommé White Pine Bay dans l’Oregon, livré avec un manoir vintage trop cool pour tourner des films d’horreur. 5 mois après, les voici sur la route pour emménager. Elle et son fils entretiennent une relation très particulière, à la limite de l’inceste, très fusionnelle et leur intégration dans le bled américain promet moultes péripéties. 

norma-bates-motel

Alors est-ce que c’est bien ?

Les plus :

Les acteurs sont vraiment au top. La mère, interprétée par Vera Ann Farmiga, est tout simplement parfaite. Norman, joué par Freddie Highmore, est complètement névrosé et plus vrai que nature. On croit aux personnages dès les premières minutes. Pour les nostalgiques de Psychose, vous rentrerez dans la série de suite, l’envie de comprendre et de savoir où l’on va être emmené est très forte. La saison 1 composée de 10 épisodes est en cours, et une saison 2 est déjà programmée, ce qui est une bonne raison de se lancer dans l’aventure sans être frustré d’un arrêt précoce.

norman bates bates motel

Les moins :

La série retrace l’adolescence du fameux Norman Bates et les origines du Bates Motel, qui donna lieu au film d’Hitchock : Psychose. Tout laisse à croire que le film se déroule dans les années 60, quand soudain l’intégralité des personnages se met à communiquer par Iphone. C’est à en perdre la raison. On finit par s’y faire… C’est malgré tout un peu décevant.

Bilan :

Les 3 premiers épisodes sont déjà très riches en rebondissements et en personnages lunatiques et secrets. Le rythme est bon et l’intrigue passionnante. Je suis surement un peu bon public, mais Bates Motel a su attirer mon attention et je regarderai certainement les 10 épisodes. Les Thriller c’est mon dada.

Victoire.


Classé dans:Arts. Pub. Media. Tv. etc. Tagged: norman bates, psychose, séries TV, séries US

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Victoireroset 1668 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines