Magazine Autres sports

Pr de Fontainebleau et de la Grotte

Publié le 15 avril 2013 par Altim58

Belle réunion à Longchamp avec une affluence plutôt surprenante et sous un soleil miraculeux. Avec aussi et surtour un lot de surprises inattendues. A commencer par les deux préparatoires aux Poules qui ont semé le doute dans l'esprit de ceux qui pensaient voir en Morandi et Tasaday deux futures étoiles du turf.

c6 Gengisp

Chez les poulains, dans une course rythmée (et donc régulière) rentrée en demi-teinte du crack annoncé Morandi qui semble-t-il n'a pas l'aisance pour s'illustrer sur une distance trop courte, ce qui laisse planer un léger doute quant à sa réelle valeur sur un terrain tout juste souple. Il n'a pas produit l'accélération escompté. Gengis l'a d'ailleurs dépassé sans effort dans les 50 derniers mètres. Quant à Us Law et Pilote, on est peu près sûr que 1600 c'est le bout du monde.


Côté pouliches, la course n'a pas avancée. A la sortie des stalles, Punta Stella est partie pour mener la course, mais son jockey U.Rispoli l'a repris sévérement pour laisser Tasaday devant, situation que Maxime Guyon a subi, refusant de faire galoper sa pouliche. Résultat : Maxime Guyon a lancé Tasaday trop tôt, Kenhope  lancée ventre à terre l'a facilement dépassée et derrière Topaze Blanche qu'Olivier Peslier a eu beaucoup de mal à détendre, a allongé de belles foulées, étant uniquement montée aux bras (c'est d'ailleurs la vraie belle impression de la course..).

Tout cela laisse un arrière-goût de préparatoires inachevées, à priori décevantes. Pour autant Gengis n'est pas un champion de pacotille. Il suffit de regarder son pedigree de près pour s'en convaincre. Dans sa filiation on trouve des champions de vitesse  et des chevaux de tenue. A commencer par le crack Ashkalani qui avait réussi le doublé Poule d'Essai/Moulin de Longchamp, le stayer Shafaraz un gagnant du prix du Cadran ou Zeddaan capable de gagner la Poule d'Essai, le prix de Seine et Oise et l'Ispahan à 3 ans. En voilà qui pourra tenter la Poule et le Jockey Club avec une chance sérieuse de podium, et mieux, qui sait. Quant à Kenhope, elle met encore à l'honneur Kendargent.
Pour l'anecdote, Vareta est la quatrième mère de Gengis. Elle a produit Zeddaan et Gengis a gagné le prix Zeddaan à 2ans, course où Kenhope avait terminée dernière.


Chez les inédits, deux révélations. Dans le prix Juigné, course où Olivier Peslier sur Aligato a mené bon train sur un temps de prix d'Harcourt avant de temporiser à mi-parcours, Spiritjim, le frère de Silver Frost, s'est défait facilement de ses poursuivants, malgré un écart sur sa gauche en plein sprint. Pour la suite, on lui souhaite de faire aussi bien que Zambezi Sun qui avait gagné la même épreuve avant d'être malheureux quatrième dans le Jockey Club.

c3 Venteusep

Dans le prix de Chaillot, la Wildenstein Planéte Bleue, à priori très estimée, a collé aux basques de Pacific Rim, une autre Wildenstein, et alors que se profilait une belle lutte avec la Fabre Lady Elliot, une certaine Venteuse qui n'avait pas vraiment l'air d'une gagnante, s'est déportée de façon mimétique comme son compagnon de box Spiritjim en traçant une surprenante diagonale et s'est imposée par le truchement d'une accélération de future championne. C'était donc pour Pascal Bary, entraîneur de Spiritjim et Venteuse, le moment de rêver, juste avant de voir son meilleur 2 ans, Us Law,  coincer dans le Fontainebleau. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Altim58 145 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines