Magazine Conso

C'est moi ou la mode masculine se féminise ?

Publié le 15 avril 2013 par Lesjupons @veroniqueruel

Je vais t’avouer un fait d’état : Il m’arrive de ne pas savoir pentoute de ce dont je vais te jaser. Pire, ça m’arrive souvent 30 minutes avant la rédaction. Vu que j’ai une plus grande capacité à réfléchir à mes vêtements qu’à mon travail de GRH, je réussi souvent bien malgré moi à te pondre un sujet plus rapidement que mon ombre. Mais, des fois ça ne marche pas. Pis dans ce temps là, je me tourne vers mon entourage immédiat. C’est ainsi qu’à la demande de mon ami Oli, je répond à la question qui va comme suit :

C’tu moi ou bin la mode masculine se féminise (Gériboire) ?

ken
 

D’emblée mon Oli, je te répondrais oui. Mais ça , ça serait simpliste et pas checker plus loin que le bout de mon nez. Parce qu’en y pensant bien, c’est un peu plus compliqué que ça.

Premièrement, Peut-on vraiment parler de féminisation de la mode, ou bien de centralisation des moeurs tout court? Je pense que fondamentalement, on assiste davantage à une génération d’hommes sensibilisés à ce qui se passe autour d’eux qu’à une parade de chemises roses. Je porte le boyfriend jeans et le tailleur, tu portes de la crème hydratante pis des chemises serrées. On veut des papas en congés parentaux, des hommes comme réceptionnistes, des gars qui braille (wooooo, pas trop quand même) mais on juge que ça « ahh ça fait gai » un gars qui prend soin de son apparence?!

Pis ça c’est le deuxième problème, c’est quoi ça : Faire gai?! As-tu demandé à Claude Rajotte des conseils pour matcher tes boxers avec ton chandail déjà?! Est-ce qu’un gars qui porte la (plus belle chemise au monde) chemise à flamands rose de chez Simons doit , d’emblée, obtenir l’approbation du conseil homophobe du quartier? Veut-on une société où on clame l’ode au straightness ou une société ou t’as le droit de porter le style que tu veux ?!

Ah pis en passant, si tu penses assister à un phénomène nouveau, rappelle toi du peu de virilité avec laquelle John Travolta a conquis des milions d’américaines, de la chemise à fleurs que ton père portait quand y cruisait ta mère au ciné-parc et finalement, du fluo que t’as porté les 5 premières années de ta vie.

Chanel xxxx


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lesjupons 466 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte