Magazine Santé

CANCER: L'électroporation irréversible traite et laisse les tissus sains intacts – Society of Interventional Radiology

Publié le 16 avril 2013 par Santelog @santelog

CANCER: L'électroporation irréversible traite et laisse les tissus sains intacts – Society of Interventional RadiologyL’électroporation irréversible(IRE), une nouvelle thérapie mini-invasive capable de traiter en toute sécurité des cancers complexes, tout en laissant les tissus sains intacts s’avère un traitement prometteur pour les cancers difficiles, suggère cette étude préliminaire présentée à la 38e Réunion scientifique annuelle de Society of Interventional Radiology.

Définie comme une nouvelle thérapie qui utilise des impulsions électriques d’une microseconde pour supprimer le cancer au niveau cellulaire sans endommager les tissus sains environnants, elle s’avère, selon ces résultats, particulièrement bénéfique dans le traitement du cancer du foie, du poumon, du pancréas et d’autres cancers proches les vaisseaux sanguins, des nerfs et autres structures sensibles.

Le Pr Constantinos T. Sofocleous, auteur principal et radiologue interventionnel au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center de New York explique que le traitement apparaît particulièrement efficace chez les personnes atteintes d’un cancer qui s’est propagé au-delà de la tumeur primaire et qui n’ont pas de bonnes options de traitement. L’IRE utilise de puissants champs électriques pour créer de petits trous dans la membrane cellulaire pour perturber l’équilibre entre les molécules de l’intérieur et de l’extérieur de la cellule sans entraîner d’autres dommages cellulaires. IRE semble à ce stade une thérapie «  idéale  » pour le traitement des tumeurs situées à proximité de structures sensibles.

L’IRE cible précisément les cellules cancéreuses : Alors que d’autres traitements, comme la chirurgie, la radiothérapie ou l’ablation thermique, peuvent endommager les tissus sains situés à proximité de la tumeur, l’IRE perfore précisément les cellules cancéreuses donc entraîne moins de dommages aux vaisseaux sanguins, nerfs, canaux biliaires etc… Dans son étude, menée auprès de 25 patients atteints, présentant au total 40 métastases au foie, poumon, pancréas, glande thyroïde, prostate, utérus, muqueuse utérine, ovaires et rectum, l’IRE prouve sa sécurité dans le traitement des cancers métastasés ou diffus, du foie, du poumon, de la vessie et de la région pelvienne. La taille moyenne des tumeurs des participants était d’environ deux centimètres. L’IRE a été utilisée en raison de la localisation des lésions, à proximité de structures critiques, sur 30 séances de traitement et sans complications majeures.

L’IRE se situe à la frontière des traitements de radiologie interventionnelle non chirurgicaux et ne nécessite que des incisions de la taille d’une pointe de crayon pour guider par imagerie de petits instruments pour les tumeurs ciblées. La technique n’entraîne que des risques minimes et des temps d’arrêt limités pour les patients. Le Dr Sofocleous conclut : « Nous traitons souvent les patients qui n’ont pas d’autres options thérapeutiques conventionnelles ou qui ont une santé telle que même la chirurgie mini-invasive est trop dangereuse. Nous travaillons à accroître l’efficacité de l’IRE et souhaitons pouvoir bientôt la tester vs d’autres traitements  ».

Source: Society of Interventional Radiology Safety of Irreversible Electroporation (IRE) Treatment for Metastatic Disease in Humans (Visuel Bereley@ Oncobionic Inc.)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine