Magazine Santé

VITAMINE D: Un peu de soleil chaque jour réduit le risque de fibrome utérin – Epidemiology

Publié le 16 avril 2013 par Santelog @santelog

VITAMINE D: Un peu de soleil chaque jour réduit le risque de fibrome utérin  – EpidemiologyCette étude des National Institutes of Health (NIH) conclut que les femmes à niveaux suffisants de vitamine D ont un risque réduit de 32% de développer des fibromes utérins par rapport aux femmes carencées. Ces conclusions, publiées dans la revue Epidemiology, ajoutent à l’importance et aux bénéfices de la vitamine D.

Les léiomyomes ou fibromes utérins sont des tumeurs non cancéreuses de l’utérus qui entraînent fréquemment douleurs et saignements chez les femmes pré-ménopausées et restent la cause principale d’hystérectomie. Ici, l’étude a évalué l’association entre les niveaux de (ou la carence en) vitamine D et le risque de fibrome.

L’étude des NIH a porté auprès de 1.036 femmes américaines, âgées de 35 à 49 ans, présélectionnées pour fibromes. L’auteur principal, le Pr Donna Baird, chercheur au National Institute of Environmental Health Sciences (NIEHS-NIH) a mesuré chez ces participantes les niveaux de la principale forme circulante de vitamine D, connue sous le nom de 25-hydroxy D vitamine D, à partir de prélèvements de sang. Au-delà de 20 nanogrammes par ml de 25-hydroxy-D, les niveaux de vitamine D étaient considérés comme suffisants, même si certains experts –précisent les auteurs- suggèrent des niveaux plus élevés pour être en bonne santé.

Alors que le corps peut fabriquer de la vitamine D lorsque la peau est exposée au soleil ou que les apports en vitamine D peuvent être alimentaires ou sous forme de supplémentation, les participantes ont renseigné par questionnaire, leur niveau d’exposition solaire, via le temps passé chaque jour à l’extérieur.

Un peu de soleil chaque jour pour réduire le risque de fibrome ? Les femmes qui passaient plus d’une heure par jour à l’extérieur, s’avèrent 40% moins susceptibles de développer un fibrome utérin. Cette réduction est constatée de manière similaire chez les femmes noires et blanches. Mais, bien que ces premiers résultats soient cohérents avec ceux d’études précédentes, les chercheurs souhaitent d’autres études, à mener dans d’autres régions et en apprendre davantage sur le développement des fibromes.

Source: Epidemiologydoi: 10.1097/EDE.0b013e31828acca0 May 2013 Vitamin D and the risk of uterine fibroids

VITAMINE D: Un peu de soleil chaque jour réduit le risque de fibrome utérin  – Epidemiology
Accéder aux dernières actualités sur la Vitamine D


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine