Magazine Hockey

Canadiens vs Flyers : S’écraser au lieu de rebondir

Publié le 16 avril 2013 par Masterfuneral

Canadiens vs Flyers : S’écraser au lieu de rebondir
Source : Tvasports.ca
En théorie, les Flyers de Philadelphie représentaient un adversaire idéal pour relancer le Canadien. Mais certainement pas en pratique.
Deux jours après avoir été humiliés 5-1 à Toronto, les hommes de Michel Therrien ressemblaient à la même équipe qui a subi cette dégelée.
Totalement déclassé, devant ses partisans de surcroît, le Canadien s’est incliné sèchement 7-3 dans un match où les Flyers ont fait mentir leur titre de pire équipe de l’Association de l’Est à l’étranger, lundi, au Centre Bell.
Le sommaire
À VOIR : Le point de presse intégral de Michel Therrien
À LIRE AUSSI : Chiasson blessé, les Stars perdent | 10e revers de suite crève-cœur pour les Devils
Le CH a ainsi perdu ses deux plus récents matchs, soit depuis qu’il s’est officiellement qualifié pour les séries éliminatoires.
Il demeure tout de même au deuxième rang du classement puisque les Bruins de Boston n’ont finalement pas joué en ce lundi. Leur affrontement prévu contre les Sénateurs d’Ottawa a été annulé en raison des explosions au marathon de Boston. Un seul point sépare toujours les deux rivaux de la section nord-est.
«Depuis que nous avons officialisé notre place en séries, notre niveau d’intensité, de concentration, d’attention et d’éthique de travail a diminué beaucoup, avec les résultats que l’on connaît. Ce n'est pas plus compliqué, a souligné Therrien, qui n'était évidemment pas de bonne humeur en point de presse.
«C’est une question de fierté. Il faut être prêt à jouer et avoir la bonne attitude. C’est décevant de voir que nous n’avons plus d’éthique de travail.»
Relâchement 
Francis Bouillon a corroboré les propos de son entraîneur dans le vestiaire.
«Nous avons peut-être un petit relâchement mental. Nous devons être prêts quand nous embarquons sur la patinoire. Depuis deux matchs, nous ne le sommes pas.»
«On ne peut pas se la couler douce en attendant la fin de la saison et recommencer à jouer dans les séries, a dit quant à lui Tomas Plekanec. Ça ne fonctionne pas comme ça.»
«Nous n’avons pas perdu foi en notre groupe et nous croyons toujours en chacun de nous», a assuré Brendan Gallagher.
Du côté des Flyers, il s’agissait de leur première victoire en cinq rencontres.
Price encore évincé
Le début de l’affrontement laissait déjà présager une longue soirée pour les partisans montréalais.
Dès la troisième minute, Wayne Simmonds a inscrit les Flyers au tableau. Et à peine trois minutes plus tard, Erik Gustafsson a doublé l’avance des siens.
Si Carey Price a joué de malchance sur le premier but des visiteurs (le tir a dévié sur le défenseur Nathan Beaulieu), il s’est montré faible sur le deuxième. La rondelle s’est lentement faufilée entre ses jambières.
Souvent chancelant devant sa cage, Price a d’ailleurs cédé sa place à Peter Budaj après le deuxième entracte. C’est la première fois de sa carrière qu’il est chassé de la sorte dans deux sorties consécutives.
Therrien n’a cependant pas voulu montrer Price du doigt. «Tout le monde n’était pas prêt à jouer», a-t-il tranché
Budaj a été déjoué une seule fois. Scott Hartnell a complété son tour du chapeau à ses dépens.
Price, lui, a laissé passer six tirs. En plus des deux premières réussites de Hartnell, il a accordé des buts à Jakub Voracek (en désavantage numérique) et à Claude Giroux. Ces deux joueurs ont également amassé deux aides chacun.
À l’autre bout de la patinoire, Brendan Gallagher, Max Pacioretty (son premier but en sept matchs) et Alex Galchenyuk ont marqué les buts du Canadien.
P.K. Subban a quant à lui participé aux deux premiers filets des perdants. Il totalise 36 points en autant de matchs cette année.
L’histoire ne s’est pas répétée
Depuis le début de cette saison écourtée, le Canadien avait toujours brillamment rebondi après une contre-performance. Il avait notamment signé cinq gains de suite après avoir été corrigé 6-0 par les Maple Leafs le 9 février. Mais pas cette fois!
Appelé à remplacer Brandon Prust, blessé au haut du corps, Ryan White a été indiscipliné. Il a écopé d’une inconduite de partie tôt en première période pour avoir délibérément tenté de blesser Kent Huskins, qui a été victime d’une commotion cérébrale sur la séquence. White devrait d'ailleurs rencontrer Brendan Shanahan en personne et risque une suspension.
Avant la mise en jeu initiale, une minute de silence a été observée en hommage aux victimes du marathon de Boston.
Le Canadien (26-11-5) disputera sa prochaine rencontre dès mercredi à Pittsburgh contre les Penguins (32-10-0).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Masterfuneral 415 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines