Magazine High tech

Premiers pas sur Defiance (Xbox 360)

Publié le 16 avril 2013 par Blogjeuxvideofree

Le jeu de Trion Worlds, en collaboration avec la chaîne de science-fiction SyFy, a soulevé bien de la méfiance lors de son annonce en début d’année 2012. Defiance se veut en effet un projet transmedia liant la série TV (qui démarre en France le 16 avril 2013 à 22h15) au jeu vidéo sorti dès le 2 mars 2013.

Si ce point va être difficilement apprécié avec ce test, qu’en est-il de ce TPS jouable exclusivement en ligne ?

Faire la chasse aux cryptarches

Defiance (Xbox 360)

Voir les 15 premières minutes de la série TV Defiance

De la Defiance à la méfiance ?

Si votre abonnement Gold s’est terminé récemment, il va falloir repasser à la caisse car Defiance ne se joue qu’en ligne ! Cela n’est pas forcément mis en avant sur les fiches produits de votre boutique préférée, alors il est bon de le savoir.
Attendez-vous à de longues minutes de téléchargement lors du premier lancement du jeu : près de 6 Go vont être installés, en plusieurs phases. Pour ma part, ça aura mis 38 minutes ! Mieux vaut ne pas être pressé…

Defiance en histoire
Trion Worlds déclare que Defiance, le jeu vidéo, est étroitement lié à la série TV. Les événements de chacun influeront sur ceux de l’autre. Chaque épisode de la série sera porteur de son lot de révélations impactant directement ceux du jeu vidéo. De même, certains protagonistes de la série quitteront ponctuellement la ville pour proposer leur aide, mais aussi leurs missions, aux joueurs. Ces derniers, en fonction de leurs exploits, pourront voir leur nom et leur personnage intégrés à la narration de la série. D’autres choses sont évoquées mais n’ont pas encore été dévoilées.

On notera toutefois que le scénario du jeu est différent de celui de la série qui prévoit déjà 11 épisodes : bien que se déroulant dans le même univers, l’histoire se déroule à San Francisco pour l’un et Saint-Louis pour l’autre, rebaptisée Defiance dans la série. On ne contrôle pas les personnages de la série donc, même s’ils sont bien sûrs présents, et ce dès le début du jeu, au travers de missions épisodiques cinématisées.

Les Votants, une race d’extra-terrestres et non de parfaits citoyens, négocient durant plusieurs années avec les Terriens leur arrivée sur la planète, leur monde ayant été détruit. D’abord dans le secret, leur existence est dévoilée et une guerre de plusieurs années débutera entre les deux factions. 30 ans plus tard, le monde a changé : humains et alients co-existent, bon an mal an.

Defiance, le jeu, démarre avec le crash du stratonef Liberté et la disparition de Karl Von Bach, votre boss, un personnage des plus importants qu’il nous faudra retrouver.
Le jeu propose de suivre une mission principale, des missions épisodiques, des missions parallèles, des courses, des carnages, des épreuves de tir, des retombées d’arches, des guerres de l’ombre… ce qui devrait vous occuper de longues heures sur la carte en monde ouvert que vous pourrez parcourir à pied mais aussi en véhicule, principalement des quads.

defiance jeu vidéo Syfy

Defiance : un jeu EGO-centric

Defiance est un jeu d’action à la troisième personne façon MMO. On débute donc le jeu par une phase de création de son personnage, pas bien poussé : même Saints Row 2 proposait plus d’options !
On peut choisir parmi 4 Genres, Terrien ou Irathien, mâle ou femelle.
4 Origines sont aussi proposées : vétéran, survivant, paria ou mécanicien ; seules les armes de base apportant une réelle différence.
Enfin, 3 Archétypes permettent de choisir la forme du visage.
Et si jamais cette étape de personnalisation vous indiffère, il est possible de faire un choix aléatoire. Autrement, il faudra encore choisir la Morphologie de son perso parmi 7 choix, de même que le Nez, la Bouche, la Couleur de peau et enfin vous déciderez du Nom de votre personnage.

Le jeu propose des cinématiques qui vous mettront dans l’ambiance de la série à paraître. Bien vite, notre EGO nous forme à l’utilisation des armes : on peut en porter 2 sur soi tout en gardant un stock limité d’autres armes, via la touche Start. Une arme de jet (grenade) est aussi possible, de même que différents types de boucliers. Les munitions ne sont pas illimitées contrairement à votre barre de vie qui se régénère seule ; possibilité de revenir à la vie une fois et de se faire extraire de la mission plusieurs fois par la suite, tout en conservant ses actions réalisées. Ce qui n’est pas mal du tout car le jeu n’est pas si facile je trouve.
On peut aussi s’équiper d’un véhicule et de pouvoirs, qu’on récupère ou achète durant le jeu et qu’on peut switcher là-aussi selon les missions. Enfin, il y a aussi une monnaie locale : les scrips, mais là il faudra les acheter avec des vrais sous.

Defiance jeu vidéo

Defiance : le TPS MMO
Defiance propose des points d’expérience pour faire évoluer le personnage, ses armes et véhicules. Tout cela via la puce EnviroGardienOnline (EGO) dont est équipée votre personnage. On trouve régulièrement des caisses pour se recharger en munitions et des points ou acheter et vendre objets/armes/véhicules.

Defiance = défaillance ?
Après quelques heures de jeu, Defiance s’avère un jeu convenable malgré ses bugs et ne réinvente pas la poudre à canon : on ère parfois sur la carte sans savoir trop où aller malgré les différents icônes, on rencontre d’autres joueurs partis dans leurs propres aventures et qui peuvent vous prêter main forte, on fait évoluer son perso en buttant du messoran, mutant EMC, de l’écorcheur, on part pour des missions de recherche, sauvetage ou destruction, etc.
Je n’ai pas encore tout testé : il est possible par exemple de démanteler des pièces d’équipement pour en obtenir des ressources d’arches ou encore d’acheter des mods pour ses armes.

Defiance (Trion Worlds)

Graphiquement, on est dans du déjà-vu et les cinématiques restent sympathiques. La version française se laisse écouter et il sera intéressant de voir s’il s’agit des voix des doubleurs de la série.
On pourra cependant déjà reprocher qu’une connexion internet est nécessaire. Depuis que je joue, il y a beaucoup de latence, entre le moment ou j’appelle l’inventaire ou la carte du jeu. Parfois certains éléments du décor prennent du temps à s’afficher et on peut se retrouver bloquer entre des tirs ennemis et un barrage qu’ils ont monté.
D’autres ont tout simplement des problèmes de connexion aux serveurs ; pour ma part, ça m’est arrivé 2 fois en 2 heures de jeu à la suite (vive la sauvegarde !).
Comme on est en ligne, impossible aussi d’avoir une vraie pause : en pleine action et sans munitions, il va falloir s’éloigner des champs de tir pour sélectionner d’autres armes.
Toutes les fonctionnalités ne sont pas non plus expliquées (titre, atouts…), ce qui est embêtant quand on sait qu’il faut faire évoluer son héros pour gagner. Et je n’avais pas tilté : il est possible de switcher entre 2 types de profils de jouer, ces derniers permettant d’utiliser des armes différentes ainsi que des pouvoirs, ce qui est particulièrement utile en combat !
Defiance (SyFy)

Defiance : les aventuriers de l’arche à retrouver
Le plus intéressant avec Defiance est plutôt de voir comment sera mis en avant l’aspect transmedia qui avait été annoncé. Diffusée uniquement sur SyFy et CanalSat, peu de joueurs à mon avis pourront faire le parallèle avec la série TV.
Les problèmes techniques semblent récurrents à certaines heures de la journée et quelques bugs, comme la disparition de votre arme parfois quand vous tenez en joue ou les sauvegardes parfois aléatoires (niveau de Teach pour ma part, et ça m’agace !), Defiance reste agréable à jouer avec ses missions variées et son scénario qui se laisse suivre. Il comporte également son lot d’actions à réaliser inhérents aux jeux de type monde ouvert (trouver les 14 ponts du coin, écraser X ennemis avec son véhicule, nager X mètres, etc.)Mais pourquoi diable il n’est pas possible de jouer à Defianceoff-line ?!?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blogjeuxvideofree 304 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte