Magazine Société

Les paradis fiscaux sont nécessaires

Publié le 16 avril 2013 par Vincentpaes



Aucun pays ne peut fonctionner sans un système bancaire dynamique

Les paradis fiscaux sont nécessaires Véritable épicentre du capitalisme depuis plus de trente ans, ils restent nécessaires de facto (dans la mesure où ils sont soumis à une certaine forme de régulation) au développement de la mondialisation et son corollaire la libre circulation des capitaux.

Aucun pays ne peut fonctionner sans un système bancaire dynamique, véritable « sang » de l’économie de marché. Les paradis fiscaux ne sont pas synonymes de fraude systématique mais apportent des architectures fiscales, juridiques et réglementaires facilitant l’accès à certains marchés. L’enjeu consiste à en améliorer la transparence de manière à éviter d’en faire les lieux de l’argent sale. Le véritable problème se pose lorsqu’un décalage trop important s’est opéré entre l’économie réelle d’un pays et son secteur bancaire, notamment dans le cas où l’économie n’est pas assez diversifiée.

À propos de l’auteur : Éric Delannoy est vice-président de Weave, cabinet de conseil en stratégie opérationnelle.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vincentpaes 175842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine