Magazine Asie

Délation via Facebook en Thaïlande ?

Publié le 26 avril 2013 par Asianmike
Dans la chasse aux sorcières lancée à Phuket depuis plusieurs semaines pour débusquer les méchants entrepreneurs farangs, une nouvelle étape pourrait bientôt être franchie: celle de la délation publique. En effet, lors d'une réunion avec les entrepreneurs de Phuket, hier, le Department of Special Investigation de la ville envisage très sérieusement de lancer une page Facebook où n'importe qui pourra télécharger la photo d'un étranger qu'il pense travailler en situation illégale.
page Facebook délation Thailande
Suite à la fronde des chauffeurs de taxis et tuk tuks, la police locale avait déjà annoncé une grande opération pour contrôler tous les étrangers qui travaillent à Phuket, plus particulièrement visé, le secteur du tourisme et les agences de voyage. Un grand ménage commencé qui n'a jusque là pas donné grand chose, l'immense majorité des personnes contrôlées étaient en règle et avaient un permis de travail. Bref, constatant l’inefficacité de cette opération, probablement, les policiers ne baissent pas les bras et parlent maintenant d'ouvrir une page Facebook où l'on pourra dénoncer, sans preuve évidemment, un étranger dont on pense qu'il travaille illégalement en Thaïlande, en y postant sa photo. "Si quelqu'un voit un étranger travailler sans un permis de travail ou exercer une profession réservée aux Thaïlandais, prenez une photo de lui et envoyez la nous, s'il vous plaît" a demandé le directeur général de la DSI, Yanapol Yungyuen. A priori, il n'est pas prévu d'apposer en dessous la mention "Mort ou Vif" avec une récompense pour le chasseur de prime qui vous ramènera le possible fraudeur. A priori... Une belle atteinte à la présomption d'innocence qui va creuser encore plus le fossé entre les communautés thaïe et farang à Phuket. Si la page Facebook n'est qu'une idée et ne sera peut-être pas créée, cette délation sera, quoiqu'il arrive, possible par email, ce qui aura au moins le mérite de ne pas être public. Pourquoi, ils ne développent pas une appli smartphone, ce serait tellement plus pratique ? Tu prends la photo avec ton téléphone et tu appuies sur le bouton "Délation" et hop ça arrive sur Facebook. Quitte à faire de la délation, autant faire de la délation à la pointe du progrès !
Lors de cette réunion avec les entrepreneurs thaïs de Phuket, Supachai Wattanaparinton, Vice-President de la Phuket Professional Guide Association a mentionné -à juste titre, j'en ai vu mais mauvais citoyen, je n'ai pas pensé à le photographier- que des guides étrangers travaillent à Phuket alors que cette profession est interdite aux étrangers. "Les étrangers utilisent des thaïlandais pour enregistrer leurs sociétés (NDLR: un farang ne peut pas posséder plus de 49% d'une entreprise), mais leur donnent très peu d'argent en retour. J'ai vu une femme qui a été «propriétaire» d'une entreprise touristique circulant sur une vieille moto et vivant dans une minuscule chambre location" a-t-il poursuivi. Sur la question des taxis, le directeur de la DSI a suggéré aux chauffeurs d'utiliser systématiquement le compteur pour plus de transparence. Et là, je dis oui ! je dis même: "Mettons aussi un compteur sur les tuk tuks de Phuket !" mais je m'enflamme peut-être un peu. Il conclut la réunion en assurant que les autorités allaient tout mettre en oeuvre pour que les revenus du tourisme reviennent pleinement aux Thaïlandais quitte à égratigner l'image du tourisme en Thaïlande. On aurait aimé voir la même détermination pour combattre les arnaques aux jet-skis de Patong et tarifs abusifs des tuk-tuks, histoire de donner l'impression de faire aussi des efforts pour les farangs qui constituent la majorité des touristes de l'île...
La police thaïe qui aime beaucoup le réseau social de Mark Zuckerberg apparemment puisqu'elle s'était déjà illustrée en publiant des photos de conducteurs arrêtés en état d'ivresse pour les "punir".

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Asianmike 7290 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte