Magazine France

La Gauche a t-elle encore un avenir ?...

Publié le 18 avril 2008 par Largo

    " Tant qu'il y a de la vie,il y a de l'espoir ".Cette célèbre maxime peut-elle s'appliquer au Parti Socialiste ?.Moi,je n'y crois guére.Sans projet et surtout sans leader,la rue de Solférino se condamne à une lente agonie.Le mal semble incurable.Mais en politique,on a déjà vu des miracles se produire.1993 : Bérézina électorale de la Gauche aux législatives et quatre ans plus tard,Lionel Jospin,après la dissolution ratée de Jacques Chirac,devient Premier Ministre.Si le PS veut reconquérir l'Elysée,il doit reconnaître ses fautes,se libérer de la pensée unique et tenir un discours populaire,sans tomber dans le populisme.Bref,une mission quasi-impossible...

     " Une élection imperdable ".La formule de Jean-Christophe Cambadélis résume bien l'état d'esprit des socialistes.Après douze années calamiteuses de chiraquisme,ils pensaient qu'ils allaient " naturellement " retrouver le pouvoir.Donc inutile de procéder à un " droit d'inventaire " et de s'interroger sur les raisons de la défaite de 2002.Hélas,Nicolas Sarkozy,en s'afficant comme l'homme de la " rupture " a réussi une pierre deux coups : Se désolidariser du bilan gouvernemental et ringardiser la Gauche.

    La vérité est cruelle mais nécessaire.N'en déplaise à Martine Aubry,le PS paye la facture des 35 heures.La réduction du temps de travail,une boulette monumentale !.Avec cette mesure,les ouvriers ont perdu du pouvoir d'achat et ont dû subir d'avantage de flexibilité.En outre,elle a porté un rude coup à la compétitivité des entreprises ( ce qui explique aujourd'hui le déficit chronique de notre balance commerciale ).Conséquence logique,le 21 Avril 2002,les prolos sanctionnent Jospin,et en 2007 votent Sarkozy,le candidat de la " France qui souffre ".Les socialistes auront-ils le courage d'en finir avec la tartufferie des 35 heures,la loi la plus rétrogade de ces vingt-cinq dernières années ?.Les socialistes se grandiraient en reconnaissant publiquement ( ce qu'ils disent en privé...) que la RTT a été une erreur.Au moins,Ségolène Royal a montré le chemin...

    Mais ne rêvons pas !.Le Parti Socialiste s'est laissé prendre en otage par les bobos,les cocos et les écolos !.La Gauche plurielle apparu en 97, a coupé définitivement le PS du Peuple.Quel intérêt y avait-il à s'allier avec les Verts et les communistes ?.Sur le plan électoral,ils ne représentaient plus rien !.Pire,en cédant à leur idéologie ( régularisation des sans-papiers,le PACS,le communautarisme,la victimisation des immigrés ) Lionel Jospin a suscité l'incompréhension chez nos compatriotes,inquiets de cette Gauche droit-de-l'hommiste,anti-républicaine et laxiste contre les délinquants.Plutôt que de donner de l'oxygéne à ces huluberlus,l'ermite de l'île de Ré aurait dû couper les ponts.Vous allez me rétorquer : Comment la rue de Solférino peut-elle revenir aux affaires sans passer des alliances ?.J'ai la solution ! : La méthode Sarkozy : L'ouverture !.Pourquoi François Hollande ne propose t-il pas à Dominique Voynet de rejoindre le PS ?.Je suis sûr que Voynet,qui en ras-le-bol de ses amis,serait ravie de développer un pôle écologiste au sein du Parti Socialiste.En outre,je ne doute pas que des communistes et altermondialistes " raisonnables " pourraient intégrer la Gauche de gouvernement.Ainsi,avec ces " débauchages ",le PS atomiserait ses anciens camarades et péserait aussi lourd que l'UMP...

    Enfin,le PS doit entamer une critique de la mondialisation libérale.Problème :Les socialistes ont défendu Maastricht et la Constitution Européenne...S'ils ne remettent pas en cause la logique de l'Europe ( quitte à subir les foudres de Bruxelles et des sociaux-démocrates,adeptes de la " rénovation " ") alors,ils perdront la présidentielle en 2012.Pendant la campagne,on n'a jamais vu Ségolène dans les usines...Qui a dénoncé les partons voyous,les parachutes dorés et la concurrence déloyale ?: Sarko !.L'instabilité financiére,le creusement des inégalités et le brevetage du vivant donnent des arguments à tous ceux qui se battent pour un capitalisme à visage humain.

    La Gauche a t-elle encore un avenir ?.J'aimerais tellement y croire !.Dans une démocratie,il n'est pas sain qu'une seule formation politique monopolise le pouvoir.Vive l'alternance !.Malheureusement,les socialistes vont attendre que Nicolas Sarkozy s'effondre.Mais même avec un mauvais bilan,l'actuel locataire de l'Elysée peut-être réélu ( qui aurait parié sur la victoire de Bush face à Kerry en 2004 ? ).Pour que le PS réagisse,il a besoin d'une branlée mémorable : Une élimination de la Madone dès le premier tour en 2012...Après,le bout du tunnel ne sera plus très loin...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Largo Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte