Magazine Société

A Bercy, la maîtrise de l’orthographe est facultative

Publié le 30 avril 2013 par Lecriducontribuable
faute-declaration-impot

Les tests internationaux le montrent, le niveau des élèves à l’écrit baisse d’année en année. On ne compte plus les exemples de copies bourrées de fautes d’orthographes et d’anecdotes circulants sur les réseaux sociaux. Mais les élèves d’hier sont les actifs d’aujourd’hui, et les effets de l’échec lamentable de l’école publique commencent à avoir des conséquences sur la qualité des rapports officiels et autres circulaires de l’administration. On se rappelle par exemple du petit effet médiatique du rapport sur l’éducation d’un récent ministre, truffé de coquilles et fautes de grammaire.

Et voila que les services administratifs de Bercy s’y mettent. Certains auront noté que le dernier formulaire de déclaration de revenus comporte une énorme faute d’orthographe (joindre obligoirement un RIB, voir illustration). L’envie nous prendrait presque de renvoyer au fisc sa copie surmontée d’un infamant « zéro sur vingt » écrit au feutre rouge, annoté de la mention « copie à revoir ».

S’ils sont aussi bons en mathématiques qu’en orthographe, pas étonnant que les inspecteurs du fisc affichent chaque année des performances médiocres dans leurs contrôles fiscaux.

Articles similaires :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecriducontribuable 47178 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine