Magazine Insolite

"Ode à ce Jour" ... dédiée à tous ceux qui sont persécutés et beaux

Publié le 30 avril 2013 par Didier Vincent

Poésie, improvisation, slam, envolées lyriques, pointes d'humour, le poète Shane Koyczan envoie de l'émotion, des vibrations, son vécu, ce que beaucoup ont vécu, enfants, de n'être pas normés, de n'être pas "comme les autres". D'avoir été moqués, mis à l'écart, rejetés, harcelés parce que trop gros, trop malingres, trop timides, de ne pas être à l'aise en groupe. Cette marque est indélébile d'avoir été marginalisé parce que défini par une partie de soi-même. Tu es le gros, le boutonneux, le bègue, le peureux, alors que cet attribut ne te définit pas. Tu es mille autres choses que cela.

Ce poème sur l'enfance brisée fait tout à tour rire et pleurer. Mais ce grand cœur malade s'adresse à l'enfant meurtri que, nous adulte, cachons souvent en d'étranges cicatrices intérieures toujours suintantes, jamais vraiment refermées. Ce discours est comme un baume, un exorcisme, une psychanalyse à ciel ouvert et qui fait du bien.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10383 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine