Magazine Humeur

Développer son réseau : Compte-rendu 3

Publié le 30 avril 2013 par Moralotop @moralotop
Tracer la route et  développer son réseau.

Tracer la route et développer son réseau.

Récapitulons.

Depuis le lancement de notre opération : développer son réseau, c’est parti, vous avez successivement :

1) Fait l’état des lieux de votre réseau relationnel.

2) Défini l’objet précis de votre présence sur les réseaux sociaux.

3) Sélectionné celui ou ceux qui répondent à cet objectif.

4) Étudié leurs principales fonctionnalités pour les utiliser au mieux.

Plus d’infos ici : Développer son réseau : compte rendu 1.

 Ensuite, vous avez :

5) Étudié votre comportement sur ces plateformes.

6) Analysé votre organisation en matière de contacts.

7) Fixé une nouvelle politique.

Plus d’infos ici : Développer son réseau : compte rendu 2.

Enfin, vous avez concrétisé cette méthode en décidant deux premières mesures :

8) Plonger au cœur de votre réseau actuel.

9) Réveiller vos contacts dormants et décider de leur sort.

Plus d’infos ici : Développer son réseau : 2 premières décisions.

A ce stade, deux cas possibles : 

a) Vous n’avez pas joué le jeu.

Et invoquez d’excellentes raisons du type : pas le temps, priorité ailleurs, le terrain était lourd, les sangliers ont mangé des cochonneries, etc. 

Bref, vous n’avez pas remué le petit doigt pour booster votre réseau relationnel.

Dans ce cas, (re)posez-vous la question : améliorer ma visibilité passe-t-il par les réseaux sociaux

Si oui, bonne nouvelle, il vous suffit de prendre le train en marche en suivant la méthode déroulée jusqu’ici.

Sympa, non ?  

b) Vous avez joué le jeu.

Vous engrangez des résultats concrets.

Ainsi qu’en témoignent bon nombre de commentaires sur diverses plateformes. 

Chapeau bas.

Mais ne vous arrêtez pas en si bon chemin : enfoncez le clou. 

Comme vous, j’ai suivi la méthode à la lettre.

A titre d’illustration, voici en résumé quelques résultats.

  • Plongez dans votre réseau… réveillez les dormeurs !

Pour le seul Viadéo, j’ai adressé 119 messages personnalisés visant à reprendre contact.

En substance :

Bonjour Charles Édouard (ou Mélanie),

Voici plusieurs mois que nous sommes en contact sur ce réseau social, sans avoir encore échangé.

Je souhaitais savoir  si :

- vos projets entrent dans un cadre où je pourrais être d’une aide quelconque.

- vous voyiez des synergies possibles entre nos activités.

Si tel n’est pas le cas, aucun problème etc…

Qu’a donc produit ce message personnalisé ? 

Distinguons 2 cas : 

  • Les contacts… sourds et muets.

Ces personnes ont demandé à entrer dans mon réseau.

Bien installées, elles y dorment à poings fermés et restent sourdes à un appel pourtant bien intentionné.

Seulement intéressés par leur visibilité, la promotion unilatérale de leurs services et l’accès à mes contacts, elles n’ont pas intégré que développer son réseau, c’est avant tout aider les autres. 

Bref, elles exagèrent.

« Mais moi les dingues j’les soigne…  

J’men vais leur faire une ordonnance.

Et une sévère.

J’vais leur montrer qui c’est Raoul.

Aux quat’ coins de Paris qu’on va les r’trouver éparpillés par petits bouts, façon puzzle.

Moi quand on m’en fait trop j’correctionne plus… j’dynamit… j’disperse… j’ventile… »  

(Vous aurez reconnu un extrait des Tontons Flingueurs)

Ce message (pacifique et fleuri) est clair : contacts sourds et muets, par ici la sortie…

Que les âmes sensibles se rassurent : ces personnes collectionnent les contacts (dont un à… 54.424, record battu ! ) et ne s’apercevront même pas qu’elles ne font plus partie de mon réseau.

Elles s’en remettront vite.

Moi aussi.

  • Les contacts dormants mais… éveillés.

Ici, changement de décor.

Ce sont des personnes qui ne disaient rien mais, en un clin d’œil, ont répondu à mon petit coucou .

Non seulement en me remerciant d’avoir pris l’initiative de revenir vers elles, mais aussi en relayant l’idée d’échanger, façon : Je suis ce que vous faites, et justement, il serait intéressant de se parler.

Aussitôt dit aussitôt fait.

D’intéressants contacts se sont noués et les échanges vont se poursuivre avec une dizaine de personnes.

Ainsi il est des contacts discrets qu’il suffit de ré-approcher pour créer un lien mutuellement porteur.

Pourquoi aller chercher ailleurs ce que vous avez sous les yeux ?

  • En synthèse :

Mon objectif est affiché : bâtir une équipe de personnes qualifiées pour, d’une manière ou d’une autre, participer aux 100 projets que j’ai en tête.

C’est-à-dire à l’évolution générale de Moralotop. 

Dans ce contexte, il s’est avéré efficace de :

 -   plonger dans le réseau existant.

-   réveiller les contacts dormants.

-   sélectionner les contacts porteurs.

Certes,  il est un peu moins chic de ne plus compter sur Viadéo « que » 163 contacts au lieu des 222 de départ.

Mais pertinence et qualité des contacts ont augmenté, les  échanges « humains » (conversations) débouchant sur une vraie collaboration.

Que demander de mieux ?

Développer son réseau est donc possible en tablant, d’abord, sur vos contacts existants.

Si vous êtes présent sur plusieurs réseaux sociaux, cela vous prendra du temps.

A date, je n’ai fait le ménage que sur Viadéo, c’est dire….

Mais cela marche.

Points clés

Points clés

Point clé :

1) Restez bien en phase avec votre objectif, défini ici : Développer son réseau, c’est parti 

2) Appliquez cette méthode.

Elle fonctionne.

  •  Et après les contacts dormants ?

Élargir votre réseau relationnel existant, c’est aussi traiter les nouvelles demandes de contact qui vous sont adressées.

91 pour ce qui me concerne.

Donc, pour rappel :

Les demandes non motivées sont suivies d’un message personnalisé en demandant le fondement.

-   Si pas de réponse = éparpillées façon puzzle (appelons ça la méthode Raoul)

-   Si réponse : prise de contact réel.

Traitez les demandes motivées avec une particulière attention car le demandeur a fait l’effort de s’intéresser à vous.

Répondez-lui de manière personnalisée en cherchant, dès le départ, les synergies possibles entre vos activités.

Osez le faire : vous et lui êtes là dans le même but, conclure quelque chose d’utile.

  • Quelle suite ?

Vous avez exploité votre réseau actuel, parfait.

Mais comment voyez-vous la suite ?

Comment développer son  réseau quand l’existant est bien géré ?

Voici quelques pistes :

-   Rechercher sur chaque réseau social de nouveaux contacts dans votre domaine avec, de votre part,  une approche active et personnalisée.

-   Cultiver seulement vos relations actuelles et envisager avec elles que chacune vous recommande de nouveaux contacts (cooptation ; recommandation ; bouche à oreille).

-   Passer à une phase active (publications d’articles, lancement de discussions, commentaires) pour intéresser de nouveaux contacts à vos activités.

-   En rester là et lancer une action, un projet concret, lui-même générateur de futurs contacts.

D’où la question :

Après avoir « travaillé » votre réseau relationnel actuel

et réveillé les contacts dormants, comment voyez-vous la suite ?

Quelles autres pistes que celles-évoquées plus haut allez-vous explorer ?

Laissez un commentaire.

Ils témoignent de votre expérience, des problèmes rencontrés, et des solutions apportées.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Moralotop 2442 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines